/news/coronavirus

Reconfiner le Québec pendant les Fêtes pour casser la deuxième vague

Un collectif d’experts de divers horizons est d’avis que Québec devrait profiter de la période des Fêtes pour imposer un nouveau confinement afin de casser la deuxième vague de COVID-19.

Ces quelque 80 experts issus des milieux de la santé et l’économie, entre autres, se sont questionnés pour savoir «qu’est-ce qu’on peut faire pour minimiser les risques sur la qualité de vie des gens», «enlever la pression sur le réseau de la santé» et «agir sur l’économie».

Le chercheur à la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques Luc Godbout explique que la période des Fêtes est opportune pour un confinement.

«Tant qu’à ne pas avoir de rassemblements dans les zones rouges, pourquoi ne pas aller plus loin [...] Il y a beaucoup de professions où les gens restent déjà à la maison, les enfants restent à la maison. Pourquoi ne pas en profiter pour casser cette deuxième vague», dit-il.

Selon M. Godbout, vaut mieux agir plus tôt que tard.

«Quand on regarde ce qui se passe ailleurs, quand il n’y a pas eu de confinement, la situation se dégrade. Et le confinement ne pourrait arriver que plus tard. Alors on a le choix d’agir plus tôt, plutôt que d’agir plus tard», analyse le fiscaliste.

La tendance à la hausse du nombre de cas quotidien porte à croire que l’interdiction des rassemblements pendant les Fêtes ne sera pas suffisante, pense Luc Godbout.

«Déjà on est en confinement restreint depuis qu’on est en zone rouge et ça ne semble pas suffire. Ce qui est le plus inquiétant c’est quand on regarde l’augmentation du nombre de cas en hospitalisation», avance l’expert.

Le collectif n’a pas défini un cadre précis pour le confinement qu’il propose. Il préfère laisser cette décision au gouvernement.