/finance/homepage

Le pipeline Trans Mountain est encore profitable

La décision du gouvernement fédéral d’acheter pour 4,4 milliards de dollars le pipeline Trans Mountain en vue de l’agrandir constitue toujours un investissement possiblement rentable, selon le directeur parlementaire du budget (DPB).

Dans une analyse publiée mardi, le DPB évalue que la valeur actuelle nette des actifs du projet Trans Mountain n’est que de 600 millions $ en tenant compte du coût de construction de 12,6 milliards $ pour accroitre le pipeline qui relie l’Alberta au Pacifique dans la région de Vancouver.

«La décision prise par le gouvernement du Canada d’acquérir, d’agrandir, d’exploiter puis d’un jour céder les actifs du réseau de pipelines Trans Mountain demeure profitable, a affirmé le DPB Yves Giroux, par communiqué. Toutefois, la profitabilité des actifs dépend fortement de la position du gouvernement fédéral à l’égard du climat et du taux d’utilisation de la capacité du pipeline.»

Dans son scénario, le DPB suppose notamment que la mise en service des nouvelles installations aura lieu en décembre 2022 et que les politiques climatiques du gouvernement fédéral resteront les mêmes qu'aujourd'hui.

Des retards dans la construction du nouveau pipeline, les prix du pétrole à la baisse et des changements défavorables pour d’autres variables pourraient évidemment nuire à la rentabilité de cet investissement par le fédéral.

L’Alberta compte sur ce projet afin d’exporter davantage de pétrole, et ce, à meilleur prix.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.