/news/coronavirus

Annonce d'Arruda: les restaurateurs sont en furie

Les propos du directeur national de la santé publique par rapport à la fermeture des restaurants ont eu l’effet d’une bombe. 

• À lire aussi: La santé publique n’aurait pas fermé les restaurants

Le directeur national de la santé publique a annoncé, mercredi, qu’il n’avait pas recommandé la fermeture des restaurants et des musées en zone rouge. Malgré cela, le gouvernement Legault a tout de même décidé de le faire.

Il n’en fallait pas plus pour que les restaurateurs, déjà en furie depuis plusieurs mois, explosent.

«Quand j’ai entendu ça, j’ai sauté en l’air. J’ai pensé aux 10 000 restaurants qui ont fait faillite au Canada. C’est affreux», s’est exclamé Éric Luksenberg, propriétaire de deux restaurants dans le Vieux-Montréal, «Chez Éric» et «Le Homard Fou».

En entrevue à l’émission Denis Levesque, le restaurateur n’arrive pas à comprendre la décision du premier ministre du Québec.

«Pourquoi fermer, s’il n’y a pas de problème, s’il n’y a pas de malade et qu’en plus la santé publique vous dit qu’il n’y a pas de problème? Expliquez-moi!»

M. Luksenberg ajoute que bien des restaurants sont au bout du rouleau. Ce dernier a expliqué que, malgré les promesses de subventions du gouvernement, plusieurs n’ont pas reçu le moindre sous. 

«On n’est pas contents! Legault a annoncé qu’il ne fallait pas s’inquiéter, qu’on allait nous donner les loyers et tout nous payer. On est presque le 15 décembre et on toujours a rien touché», a-t-il déploré. 

Le gouvernement a justifié la fermeture des restaurants en expliquant qu’il était pratiquement impossible que les clients respectent les mesures de distanciation sociale dans ces établissements. À ce sujet, Luksenberg n’est pas du tout d’accord.

«Ce n’est pas vrai. Nous on prenait les téléphones à l’entrée du restaurant. J’ai 66 ans et je n’ai vu personne sortir malade de mon restaurant. Les restaurateurs des zones orange font attention et font leur travail. Pourquoi, nous, en zone rouge, on ne serait pas capable de faire le travail? Il a écrasé tous les restaurateurs. On est tous morts. C’est affreux!» 

«Quand vous faites la queue pour votre pizza au Costco pour votre pizza, vous faites quoi. Ils vous ont demandé votre numéro de téléphone? Non. C’est deux poids deux mesures. Ils ont pris les restaurants en grippe, je ne sais pas pourquoi», a ajouté le propriétaire.  

En se fiant aux propos du restaurateur, les restaurants en zone rouge sont prêts à tout afin de rouvrir le plus rapidement possible.

«S’il le faut, on va se laver les pieds. Pas de problème! Mais qu’il ne disent pas qu’on ne va pas respecter les règles. On est qui nous?»

«On veut travailler, il n’y aura pas de malade chez nous», a lancé Éric Luksenberg