/news/politics

La fermeture des services non essentiels à l’étude

Un reconfinement du Québec durant les Fêtes est envisagé pour freiner la deuxième vague de l’épidémie. Une «pause» de l’économie plus ou moins longue quelque part entre le 17 décembre et le 11 janvier est à l’étude, a appris Le Journal.

François Legault n’a pas caché son jeu mardi. Le premier ministre a admis qu’il n’excluait rien, y compris que le Québec soit mis à l’arrêt, comme au printemps. Mais la décision n’est pas encore prise.

• À lire aussi: Legault n’exclut pas de reconfiner l’économie

Privés des festivités de Noël et du jour de l’An, de nombreux Québécois seront tentés de se rendre dans les centres commerciaux et d’arpenter les rayons pour égayer leur temps des Fêtes.

Le Boxing Day inquiète  

La folie du Boxing Day inquiète, alors que les professionnels de la santé sont à bout de souffle et que des milliers de chirurgies doivent être reportées.

Le virus a également recommencé à se frayer un chemin dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés, ce qui fait craindre le pire.

Mardi, le Québec a enregistré 1564 cas supplémentaires en 24 h et le nombre d’hospitalisations ne cesse de grimper : 835 patients sont actuellement hospitalisés.

Joël Lemay / Agence QMI

C’est pourquoi le gouvernement songe à fermer les commerces non essentiels pour un temps, comme lors de la première vague.

Une occasion se présente le 17 décembre, date à laquelle les écoles de la province doivent fermer leurs portes et offrir des cours en ligne aux élèves.

Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Dr Simon-Pierre Landry, médecin à l’urgence de Sainte-Agathe-des-Monts, sur QUB radio: 

Réaction des citoyens  

Mais la Santé publique est préoccupée par la réaction des citoyens. Ainsi, pour éviter que les gens se ruent dans les commerces pour faire leurs emplettes des Fêtes ou emmagasiner des provisions, un scénario de pause débutant plutôt à Noël est aussi sur la table.

Sans parler de l’impact d’un reconfinement sur les entreprises, qui auront à nouveau besoin de l’aide financière du gouvernement, qui n’imprime pas de l’argent.

Le congé scolaire permettra de diminuer la transmission communautaire.

Le début de la vaccination des résidents des CHSLD est également encourageant.

Mais ce ne sera peut-être pas assez pour aplatir la courbe d’infections, convient-on.

Certains estiment qu’un reconfinement de deux semaines pourrait être suffisant et qu’il ne faut pas accabler davantage les Québécois, qui montrent des signes de découragement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.