/news/politics

Fitzgibbon remercié publiquement par sa partenaire d’affaires

Le ministre Pierre Fitzgibbon, deuxième à gauche, et Pascale Nini, PDG de Immervision. Le délégué du Québec à Los Angeles, Philippe Huneault, se tient au centre, un papier à la main.

Capture d’écran de la page Facebook de Immervision

Le ministre Pierre Fitzgibbon, deuxième à gauche, et Pascale Nini, PDG de Immervision. Le délégué du Québec à Los Angeles, Philippe Huneault, se tient au centre, un papier à la main.

Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon est apparu dans le cadre de ses fonctions aux côtés de la dirigeante de l’entreprise dont il est toujours partenaire financier malgré les avis contraires de la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) avait organisé cet événement, Réception Québec, qui s’est déroulé en janvier dernier à Las Vegas en marge du Consumer Electronics Show, un salon du secteur des technologies.

• À lire aussi: Éthique: Legault moins sévère que Charest

• À lire aussi: Le gouvernement refuse de blâmer Fitzgibbon

• À lire aussi: Manquements éthiques: le ministre Pierre Fitzgibbon se retrouve dans l’eau chaude une fois de plus

Une vidéo de cet événement a été diffusée sur la page Facebook de l’entreprise Immervision, dont M. Fitzgibbon est un partenaire financier.

Dans la vidéo, la présidente-directrice générale de l’entreprise, Pascale Nini, distribue les remerciements, notamment à son partenaire d’affaires, qui se tient à ses côtés.

« Je veux aussi faire un merci spécial à notre ministre, Pierre Fitzgibbon, pour son effort, a-t-elle dit. Je sais que ça lui tient à cœur, le développement des entreprises à l’international. »

COMMANDITAIRES 

Mme Nini explique notamment qu’elle a décidé d’établir son entreprise du secteur des technologies à Montréal à la suggestion entre autres d’Investissement Québec (IQ) et souligne un « soutien permanent d’Export-Québec », qui fait maintenant partie d’IQ. 

« J’aimerais ce soir faire un témoignage pour ce qui est du travail incroyable de nos institutions du Québec et de notre ministère pour supporter les compagnies comme la mienne », peut-on l’entendre dire dans le brouhaha de l’hôtel Bellagio où se tenait l’événement, dans la capitale du jeu, au Nevada.

Selon les informations diffusées par le MEI, Immervision et l’entreprise LeddarTech étaient commanditaires de la soirée organisée par le gouvernement du Québec.

COMMISSAIRE À L’ÉTHIQUE 

Cette vidéo témoigne de la situation de M. Fitzgibbon, au centre d’une controverse depuis un mois en raison de ses liens d’affaires et des investissements qu’il détient au sein d’entreprises qui ont des liens avec le gouvernement.

Il a d’ailleurs essuyé cette semaine un deuxième blâme de la part de la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale, Ariane Mignolet, dont le plus récent rapport expose ses nombreux manquements et son attitude désinvolte face aux apparences de conflits d’intérêts.

Immervision apparaît toujours dans la plus récente déclaration d’intérêt de M. Fitzgibbon à Mme Mignolet pour l’année 2019. Son cabinet a confirmé hier qu’il s’agit de l’entreprise dont M. Fitzgibbon a refusé de se départir, ce qui lui a valu une réprimande de la commissaire.

« Oui, M. Fitzgibbon est toujours investisseur, et ce depuis 2014. Il s’agit de la société [à laquelle] il a référé comme étant celle avec manquement », a déclaré son porte-parole Mathieu St-Amand.

Immervision a obtenu du financement de IQ avant l’arrivée du ministre en politique et n’a pas obtenu de financement de IQ depuis le 1er octobre 2018, a-t-il ajouté. 

Dans son plus récent rapport sur les infractions de M. Fitzgibbon au code d’éthique, la commissaire Mignolet a constaté que M. Fitzgibbon est en situation irrégulière permanente parce qu’il détient toujours une participation dans Immervision, qu’elle n’identifie que par la lettre A.  

LA PDG LOUANGEAIT LE MINISTRE

« Je veux aussi faire un merci spécial à notre ministre, Pierre Fitzgibbon, pour son effort. Je sais que ça lui tient à cœur, le développement des entreprises à l’international. » 

LE CABINET DU MINISTRE CONFIRME SES LIENS CONTROVERSÉS AVEC IMMERVISION

« M. Fitzgibbon est toujours investisseur, et ce depuis 2014, il s’agit de la société [à laquelle] il a référé comme étant celle avec manquement. » 

 

Immervision en bref  

-Fondée en France en 2000. Siège social à Montréal depuis 2003     

-Pascale Nini est la PDG     

-Elle produit des lentilles grand-angle, super-larges et ultra-larges avec résolution augmentée et des modules de caméras     

-Prêt de 3,3 M$ du gouv. du Québec (avant l’élection de M. Fitzgibbon)          

Source : Immervision et programme Créativité Québec