/news/coronavirus

Contrevenants de la COVID-19: le nombre de dénonciations en progression

STOCKQMI-COVID-19

Joël Lemay / Agence QMI

La police de Montréal a reçu une moyenne de plus de 80 appels par jour de la part de citoyens souhaitant dénoncer ceux contrevenant aux mesures sanitaires de la COVID-19.

• À lire aussi: 1620 nouveaux cas de COVID-19

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le nombre de dénonciations du genre est en constante progression à Montréal depuis quelques semaines.

Entre le 7 et le 13 décembre, le SPVM a reçu pas moins de 587 appels de dénonciation, comparativement à 410 et 365 pour les deux semaines précédentes.

Au cours de la dernière semaine, les forces de l’ordre de Montréal ont remis 74 constats d’infractions ou rapports d’infractions généraux.

Les amendes qui accompagnent les constats d’infractions s’élèvent à un peu plus de 1500 $.

La police de Montréal dit également avoir «inspecté» un établissement licencié, un peu plus de 3300 commerces et 139 «lieux autres».

À Montréal comme ailleurs en zone rouge, les visites ou les rassemblements à domicile ou à l’extérieur sont interdits en raison des risques de propagation de COVID-19. De plus, toute personne se trouvant dans un lieu public intérieur doit porter un couvre-visage, sauf les jeunes enfants ou les gens souffrant de problèmes médicaux particuliers.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.