/news/coronavirus

Au moins 30 000 doses la semaine prochaine au Canada?

Le gouvernement fédéral s’attend à la réception, la semaine prochaine, d’une livraison de vaccins contre la COVID-19 «similaire» ou beaucoup plus grande à celle des 30 000 doses qui commençaient à être distribuées lundi dans l'ensemble des provinces.

• À lire aussi: Gisèle Lévesque, 89 ans, est la première vaccinée au Québec

• À lire aussi: Enfin un vaccin après 9 mois confinée à sa chambre

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«Ce sont 30 000 doses pour cette semaine. [...] Ce sera une cargaison similaire», a d'abord affirmé la ministre de l’Approvisionnement, Anita Anand, en précisant que le chiffre exact n'était pas connu.

Plus tard lundi, le major général Dany Fortin, responsable de la logistique entourant la vaccination, a laissé entendre que beaucoup plus que 30 000 doses pourraient arriver au courant de la semaine prochaine.

Rappelons que le Canada prévoit qu’environ 249 000 doses du vaccin de Pfizer/BioNTech - le seul jusqu'ici approuvé par Santé Canada - seront livrées en sol canadien d’ici la fin décembre, moment qui arrive à grands pas.

«Nous ne nous attendons pas à 30 000 doses la semaine prochaine. Nous nous attendons à recevoir jusqu’à 249 000 doses d’ici la fin du mois. Ce pourrait donc être significativement plus que 30 000», a soutenu le major général Fortin.

Il s’est dit «impressionné» et «content» de la façon dont les choses se déroulaient au jour 1 de la vaccination.

À sa connaissance, la chaîne de froid qu’impose le vaccin de Pfizer, dans toutes les étapes de son transport, n’a pas été brisée. Les fioles doivent être conservées à une température d’environ -80 degrés Celsius.

C’est d’ailleurs pourquoi les doses sont livrées directement par le fabricant dans 14 sites identifiés par les provinces, comme le centre gériatrique Maimonides, à Côte-Saint-Luc, et le Centre d’hébergement Saint-Antoine, à Québec.

Des vaccins pour les pays en développement

Par ailleurs, Ottawa a annoncé, lundi, l’injection de 485 millions $ dans une initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) visant à fournir des traitements et des vaccins contre la COVID-19 aux pays en voie de développement.

«Plus vite nous pourrons mettre les tests, les traitements et les vaccins à la disposition des populations, plus vite cette pandémie pourra être maîtrisée. Le soutien du Canada aux efforts mondiaux visant à trouver des solutions médicales efficaces est à l’avantage de tous», a déclaré la ministre du Développement international, Karina Gould, par voie de communiqué.

Les nouveaux fonds sont divisés en deux enveloppes. Un montant de 230 millions $ permettra l’achat de traitements thérapeutiques par anticorps contre la COVID-19, une fois qu'ils auront eu les sceaux d'approbation réglementaires. Un autre 255 millions $ ira à des investissements ciblés auprès d'organisations internationales, ce qui permettra notamment une aide pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Les enveloppes seront distribuées par Accélérateur ACT, un dispositif mis en place par l’OMS et ses partenaires, qui identifieront les besoins prioritaires.

En tout, le Canada a versé 865 millions $ à l’initiative depuis le début de la pandémie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.