/news/coronavirus

Peu d’opposition au vaccin

Patricia McKinnon, de la sécurité civile du CIUSSS de la Capitale-Nationale, a rencontré les médias dimanche devant le CHSLD Saint-Antoine, à Québec.

Photo Didier Debusschère

Patricia McKinnon, de la sécurité civile du CIUSSS de la Capitale-Nationale, a rencontré les médias dimanche devant le CHSLD Saint-Antoine, à Québec.

Visiblement impatientes que leurs proches soient immunisés face à la COVID-19, au moins 77% des familles des usagers des CHSLD Saint-Antoine (Québec) et Maimonides (Montréal) ont accepté qu’ils soient vaccinés dès que les doses arriveront.

«Quand j’ai su que mon père allait recevoir le vaccin, j’ai sauté de joie! Je me suis dit qu’il était vraiment chanceux. Ma sœur a accepté tout de suite!», raconte Guy Boudreau, qui était venu saluer son père de 97 ans à la fenêtre du CHLSD Saint-Antoine.

«C’est une très bonne nouvelle! Je crois que ça va aider les gens moralement et nous aider à traverser tout ça», estime de son côté Johanne De Beaumont, qui a aussi consenti à ce que son père de 94 ans soit vacciné.

M. Boudreau et Mme De Beaumont sont loin d’être des exceptions. D’après le CIUSSS de la Capitale-Nationale, au moins 85% des résidents du CHSLD recevront une première dose du vaccin Pfizer-BioNTech lundi ou mardi.

Enthousiasme 

«Sur 229 familles d’usagers, 40 doivent encore nous rappeler. Mais de toutes les autres, seulement deux ont refusé», explique Annie Ouellet, porte-parole de l’organisation.

Le même constat est observé au CHSLD Maimonides à Montréal, alors que 223 des 327 résidents ont accepté de recevoir le vaccin. Précisons que 96 d’entre eux n’ont pas encore donné leur réponse.

«Seulement 8 personnes [ont refusé le vaccin], ce n’est pas beaucoup. Il y a pas mal d’enthousiasme. Les résidents ont très hâte», affirme Francine Dupuis, PDG adjointe au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Hésitations?  

À Québec, cet enthousiasme se fait ressentir même au niveau des employés de la santé, assure Patricia McKinnon, coordonnatrice à la sécurité civile du CIUSSS. Sur les 3000 travailleurs qui pouvaient recevoir le vaccin, déjà près de 1500 ont donné leur accord.

Les 525 places des trois premières journées de l’opération de vaccination sont presque toutes déjà prises, précise Mme McKinnon.

Pourtant, plusieurs travailleurs du CHSLD Saint-Antoine ont affirmé qu’il y avait beaucoup d’hésitation parmi leurs collègues.

«En gros, c’est 50-50. Plusieurs ont peur parce que le vaccin a été fait rapidement», explique Frédéric Prévost, qui travaille à l’entretien au sein de l’établissement, faisant écho aux propos de plusieurs membres du personnel rencontrés par Le Journal

Nombres de cas déclarés dimanche         

Capitale-Nationale 235* 

Chaudière-Appalaches 124** 

Québec 1994* 

*Nombre le plus élevé en 8 jours

**Nombre le plus élevé en 11 jours

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.