/regional/saguenay

Saguenay: la station de ski le Valinouët est prête à ouvrir

La station de ski Le Valinouët, à Saint-David-de-Falardeau au Saguenay, est prête à ouvrir ses portes grâce à la récente bordée de neige, mais pour se faire, elle a eu à mettre sur pied un plan afin de pouvoir respecter les consignes sanitaires.

Le plan de match du Valinouët reste théorique, car avant l'ouverture, la santé publique et la CNESST doivent venir approuver les mesures.

On sait toutefois que les dirigeants du centre de ski ont l’intention d’exiger le port du couvre-visage dès que les skieurs sortiront de leur voiture.

«À l'extérieur, ça peut être un cache-cou un foulard, mais il faut se couvrir le visage, » a indiqué le directeur marketing de la montagne, Stéphane Leblond.

Pour les remontées mécaniques, le principe de la bulle familiale devrait être en vigueur.

«Même les journées de moindre affluence, on va s'assurer qu'il y a le maximum de remontées en opération pour pouvoir bien disperser les gens», a ajouté M. Leblond.

Chalets ouverts

Avec la construction d’un nouveau chalet d’accueil, Le Valinouët peut compter sur deux bâtiments. Dans les plans de l’équipe de direction, l'ancien et le nouveau sont accessibles pour les repas, avec des tables séparées par des plexiglas.

«On est encore dans la théorie, mais on veut l'offrir actuellement. On a une clientèle très familiale. On veut voir comment ça va se passer. On s'ajustera en conséquence», a précisé Stéphane Leblond.

Chose certaine, le repas devra être froid et mangé en 15 minutes.

Le Valinouët a aussi l’intention de permettre l’accès aux installations sanitaires des chalets. On veut aussi permettre la préparation des skieurs à l’intérieur.

«On peut se changer et mettre nos bottes, mais on ne laisse aucun effet personnel à l'intérieur, aucun sac, pas de bottes. Tout ça retourne dans les autos», a prévenu le directeur marketing.

M. Leblond sait bien que le plan n’est pas définitif, tant qu’il n’aura pas été éprouvé dans la pratique.

C'est ce qu'a découvert le centre de ski du Mont-Édouard, à L’Anse-Saint-Jean, depuis son ouverture. Des mesures ont dû être resserrées, notamment en ce qui a trait à la nourriture, qui est dorénavant interdite dans le chalet. Il y a un comptoir avec une fenêtre qui offre des mets à consommer dehors ou dans l'auto.

Mesures additionnelles?

Plusieurs rumeurs circulent depuis quelques jours sur l’ajout de mesures. Est-ce que l’industrie du ski pourrait être touchée?

«Je ne vois pas dans quelle mesure ça pourrait être resserré encore plus, croit Stéphane Leblond. C'est très resserré en zone rouge. C'est pratiquement impossible de dire aux gens qu'on n'offrira pas les stations de ski durant la période des Fêtes parce que c'est une des seules activités extérieures qui restent et les gens vont en avoir besoin.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.