/news/coronavirus

COVID-19: rencontres permises à l’extérieur

Voyez le point de presse de François Legault sur toutes nos plateformes dès 17h

Pour casser la seconde vague de l’épidémie, les commerces non essentiels seront fermés du 25 décembre au 11 janvier et le retour en classe sera repoussé pour les élèves du primaire. Le prix de consolation : les Québécois pourront se rencontrer et faire des activités à l’extérieur dans des lieux publics, a appris Le Journal.

Selon nos informations, François Legault annoncera mardi que les gens pourront dorénavant se voir dehors, en respectant la distanciation physique de deux mètres, dans un parc ou une ruelle.

Un maximum de huit personnes pourront ainsi se réunir à l’extérieur, que ce soit pour marcher, jouer au hockey ou faire de la raquette.    

Même les centres de ski pourront donner cours de glisse à huit personnes. Des entraînements de divers sports comptant huit individus maximum pourraient également se tenir dehors, entend-on.

Mais, attention, cette permission ne s’appliquera pas aux terrains privés. Pas question donc de recevoir papi et mamie ou un couple d’amis dans sa cour.  

Inspiré de l’Allemagne 

Ces allégements seront les bienvenus, car un reconfinement à l’allemande attend les Québécois. François Legault s’est inspiré du plan de la chancelière, Angela Merkel, pour concocter sa propre stratégie visant à infléchir la courbe des infections.

Le premier ministre permettra aux citoyens de compléter leurs emplettes du temps des Fêtes avant de remettre l’économie du Québec sur pause.

«Des restrictions effectivement à partir de Noël pour être capable de casser cette deuxième vague et être capable de se rendre jusqu’à la fin du marathon», a-t-il confirmé lundi, en entrevue à QUB radio.

Voyez l'entrevue intégrale du premier ministre Legault dans la vidéo ci-dessous:

La Santé publique a émis des craintes qu’une fermeture anticipée des boutiques ne se transforme en folie furieuse.

Le traditionnel Boxing Day sera toutefois évité en confinant le 25 décembre.

Comme ce fut le cas au printemps, les magasins d’alimentation et les pharmacies resteront ouverts. 

Les vacances des travailleurs de la construction sont prévues jusqu’au 4 janvier. Reste à voir si le congé sera prolongé et si les entreprises de soins corporels, comme les salons de coiffure, seront aussi forcées de fermer leurs portes.

Le premier ministre, François Legault, était en entrevue avec Mario Dumont, lundi, à QUB radio.

Photo Ben Pelosse

Le premier ministre, François Legault, était en entrevue avec Mario Dumont, lundi, à QUB radio.

Les élèves  

Ce reconfinement ne change rien pour les adolescents du secondaire. Il était déjà prévu qu’ils suivent leurs cours à distance durant une semaine avant de reprendre le chemin de l’école le 11 janvier.

C’est une autre histoire pour les élèves du primaire, qui devaient revenir en classe quelque part dans la semaine du 4 janvier.

Les petits écoliers ne seront toutefois pas en vacances durant cette semaine supplémentaire à la maison, puisqu’ils devront réaliser des apprentissages, sur le même modèle que les journées de classe prévues entre les 17 et 22 décembre.

Même chose pour les enseignants, qui devront s’assurer de garder un contact direct quotidien avec leurs élèves.

— Avec la collaboration de Rémi Nadeau

RESSERREMENT DES MESURES EN ALLEMAGNE  

Confinement partiel du 16 décembre au 10 janvier  

Fermeture des commerces non essentiels, des écoles et des garderies  

Les employeurs sont invités à privilégier le télétravail  

Les contacts sociaux seront limités à cinq adultes de deux foyers différents  

La vente d’alcool sur la voie publique sera interdite