/news/coronavirus

Jusqu'à 168 000 doses d'un deuxième vaccin d’ici la fin de 2020

Ce sont finalement 417 000 doses de vaccins contre la COVID-19 qui arriveront au Canada d’ici la fin décembre si Moderna obtient, comme prévu, le feu vert imminent des autorités sanitaires.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mardi que son gouvernement a conclu une entente avec la pharmaceutique américaine pour l’envoi hâtif d’au plus 168 000 doses avant la fin du mois.

• À lire aussi: Le vaccin Moderna devrait être rapidement autorisé aux États-Unis

• À lire aussi: Les États-Unis achètent 100 millions de doses supplémentaires du vaccin de Moderna

«Cette nouvelle signifie que nous pourrons prendre encore plus d’avance pour protéger les Canadiens», s’est-il félicité.

Les centaines de milliers de doses s’ajouteront au total de 249 000 doses que devrait avoir envoyées Pfizer/BioNTech, avant la fin de l’année, pour son vaccin qui a commencé à être administré. À terme, et à raison de deux doses par personne, ce seraient donc 208 500 Canadiens qui bénéficieraient bientôt d’une protection contre la COVID-19.

«Ce n’est pas le temps de faire des rassemblements du temps des Fêtes. Il faut être très prudents et continuer nos efforts», a toutefois tenu à rappeler M. Trudeau.

On ne savait pas, mardi, quelle part des 168 000 doses de Moderna recevrait le Québec puisque l’unique formule du prorata de la population ne s’appliquera pas. Étant donné que ce produit est plus facile de manutention que le vaccin de Pfizer, qui doit être maintenu sous les -70 degrés Celsius, la priorité sera donnée aux communautés autochtones, aux régions isolées ainsi qu’aux territoires canadiens qui attendent leur tour.

«On est en train de faire un exercice à sec qui a commencé aujourd’hui, alors que des boites sont envoyées de la manufacture et apportées au Canada à des points de distribution identifiés par notre fournisseur de services logistiques», a ajouté le major général Dany Fortin, chef d'orchestre des préparatifs pour le fédéral.

Les doses destinées au Canada doivent partir d'Europe, où elles seront préparées par Moderna et ses partenaires en Suisse en en Espagne, a précisé la pharmaceutique.

En attendant l’homologation de Santé Canada pour ce deuxième vaccin, des Canadiens continuent de recevoir de premières doses de celui de Pfizer, déjà approuvé. Après les 30 000 prévues pour cette semaine, 200 000 doivent arriver, la suivante. Les points de service se multiplieront d'ailleurs, passant de 14 à 70 dans l'ensemble des provinces.