/news/law

Après Rozon, quel sort pour Éric Salvail?

Éric Salvail connaîtra son sort, vendredi. Après avoir vu Gilbert Rozon être acquitté cette semaine, plusieurs croient fermement que le verdict de l’ex-animateur sera le même.  

• À lire aussi: «J’ai pleuré, c’est d’une grande tristesse» - Nathalie Simard

• À lire aussi: Rassemblement en appui aux victimes de crimes sexuels

• À lire aussi: Gilbert Rozon acquitté de viol et d’attentat à la pudeur

Me Jean-Pierre Rancourt estime toutefois que Salvail n’est pas dans la même situation que Rozon, lui qui avait affirmé au juge qu’il était une bonne personne.

«Il y a eu une contre-preuve avec plusieurs témoins. Ça attaque la crédibilité de l’accusé. Le juge pourrait d’ailleurs davantage croire la version de la Couronne», a expliqué le criminaliste, jeudi, à l’émission Denis Lévesque.

Accusé d’agressions sexuelles tout comme Rozon, il ne serait pas surprenant de voir Salvail être acquitté, selon l’auteure et conférencière Marthe Saint-Laurent. 

«Je suis découragée par le système de justice, a-t-elle lancé. L’histoire de Rozon m’a jetée par terre. Il avait plus de victimes que Salvail et on a tassé ça du revers de la main. J’essaie de comprendre.»

«J’espère tout de même qu’il sera condamné», a-t-elle ajouté. 

Les invités de Denis Lévesque ont par ailleurs mentionné que le deuxième critère du doute raisonnable pourrait jouer en faveur de l’accusé.

Alors que plusieurs personnalités publiques accusées d’agressions sexuelles ont réussi à s’en sortir récemment, Me Rancourt affirme que cela ne doit pas décourager les victimes à dénoncer.

«80% des accusations sexuelles, les gens sont reconnus coupables ou plaident coupables. On ne parle pas de ça et le peuple ne le sait pas, mais il faut le faire.»