/news/law

«J’ai pleuré, c’est d’une grande tristesse» - Nathalie Simard

S’il est une figure emblématique au Québec dans la lutte pour les victimes d’agressions sexuelles, c’est Nathalie Simard. Bien avant #MeToo, la chanteuse a eu le courage de dénoncer son gérant Guy Cloutier, qui a été arrêté, et qui a fait de la prison. 

• À lire aussi: «Ce n’est pas le moment de parler pour moi» - Gilbert Rozon

• À lire aussi: Gilbert Rozon acquitté de viol et d’attentat à la pudeur

Seize ans ont passé et l’artiste de 51 ans est fière d’avoir mené le combat. Fière pour la femme qu’elle est devenue et pour sa fille Ève.

«Lorsque j’ai dénoncé, j’avais une trentaine d’années. Je l’ai fait pour ma fille qui a aujourd’hui 27 ans et pour mes petits-enfants», soutient la chanteuse qui donne aussi des conférences. 

Quand la décision est tombée cette semaine au procès de Gilbert Rozon, qui a été acquitté du viol d’Annick Charette, il y a 40 ans, Nathalie Simard n’a pu retenir ses larmes.

«J’ai pleuré, j’ai trouvé que c’était d’une grande tristesse, le jugement est vraiment à cheval sur les principes du droit», appuie Mme Simard. 

Malgré l’acquittement du magnat déchu de l’humour, qui était aussi accusé d’attentat à la pudeur, la chanteuse a un message pour les victimes. 

«Continuez à dénoncer, les choses ont évolué depuis 16 ans. (...) L’agression sexuelle est l’un des crimes les plus difficiles à prouver devant les tribunaux. Dénoncez l’instant où ça arrive, l’ADN fait foi de tout», conseille-t-elle. 

Croire les victimes 

Nathalie Simard dit parfois entendre des commentaires désobligeants concernant les hommes ou les femmes qui portent plainte dans des dossiers d’agression sexuelle. 

Il faut croire ces personnes courageuses, dit-elle. «Pas un être humain équilibré psychologiquement ne porterait plainte, si ce n’est pas vrai.»

Elle rappelle aussi que les crimes commis par les agresseurs n’appartiennent pas aux victimes. 

«On a droit au bonheur. Il faut dénoncer. Il faut mettre fin à la culture du silence», souffle Nathalie Simard qui rayonne visiblement.

*** Voyez l’intégrale de l’entrevue de Nathalie Simard dans la vidéo ci-haut.