/regional/quebec/quebec

Québec et Saint-Raymond-de-Portneuf sous l’eau

Le niveau d’eau continuait de monter dans la nuit de vendredi à samedi dans plusieurs secteurs de la ville de Québec et dans la municipalité de Saint-Raymond-de-Portneuf, alors que les pluies qui se sont abattues durant la journée ont fait sortir plusieurs cours d’eau de leur lit. 

• À lire aussi: Rivières sous surveillance : des riverains évacués le jour de Noël

• À lire aussi: EN IMAGES | Les rivières se déchaînent au Québec

Selon le directeur régional de la Sécurité publique, Éric Drolet, une centaine de maisons de Sant-Raymond pompaient l’eau de leur sous-sol aux alentours de 21 h vendredi soir.

«On a eu quelques rues d’inondées. C’est plutôt la rivière Bras-du-Nord qui causait des problèmes», a-t-il expliqué.

La rivière Saint-Anne, quoique moins problématique selon M. Drolet, pourrait toutefois le devenir.

À Québec, ce sont 36 résidences qui ont été évacuées durant la soirée et la nuit, a indiqué samedi par communiqué la Sécurité publique.

Après l’inondation de la rivière Montmorency, 19 résidences et leurs 31 occupants ont été évacués sur la rue des Trois-Saults.

Photo TVA Nouvelles, Katerine Roy

Cinq personnes ont également dû quitter leurs résidences sur la rue Champéry, à proximité du centre de ski Le Relais, après le débordement de la rivière Jaune.

Les différentes unités de la Ville de Québec poursuivent la vigie des différents cours d’eau sur le territoire, avec l’aide de la Croix-Rouge et des autobus du RTC.

Ces évacuations s'ajoutent à celles survenues vendredi en cours de journée du côté de Sainte-Brigitte-de-Laval et de Lac-Beauport, où des centaines de riverains ont dû quitter leur maison en plein jour de Noël.

La Sûreté du Québec a même dépêché un hélicoptère en soirée afin de secourir une dizaine de personnes qui étaient coincées en raison d'un pont rendu impraticable par la montée des eaux.

Katerine Roy, TVA Nouvelles

  

Samedi matin, des équipes évaluaient l’étendue des dégâts dans le but de permettre aux riverains évacués de retrouver leur résidence.

«Ce matin, on vérifie l’étendue des dégâts avec l’objectif qu’Hydro-Québec puisse rebrancher le courant et, si les lieux sont sécuritaires, donner accès aux résidents à leur maison le plus rapidement possible», a indiqué le maire de Sainte-Brigitte-de-Laval, Carl Thomassin, en entrevue sur les ondes de LCN.

La pluie a cessé en début de soirée, vendredi, et le froid a déjà commencé à se réinstaller, ce qui devrait permettre au niveau de la rivière de baisser.

«À moins d’événements particuliers, on ne prévoit pas d’autres évacuations [samedi]», a noté M. Thomassin.

Dans la même catégorie