/finance/homepage

Une nouvelle marque de skis faits ici

R&D Skis

Photo Audré Kieffer

Créer une nouvelle marque de skis alpins et les vendre exclusivement en ligne, c’est le pari fou que fait l’entreprise R&D Skis. Et ses dirigeants sont en bonne voie de le gagner.

« On voulait révolutionner la façon de vendre des skis, explique Guillaume Belhumeur, coassocié de la jeune entreprise de Sherbrooke. Sans intermédiaire, on est capable d’offrir des skis haut de gamme à bon prix. »

R&D Skis propose pour le moment un seul modèle, le Tempête, conçu pour le hors-piste. 

« Mais il est aussi parfait pour de la piste, souligne-t-il. Il est peu plus large qu’un ski conventionnel, mais plus étroit que les skis de grosse neige poudreuse. On a conçu un ski qui est fait pour les hivers québécois où les conditions sont changeantes avec de la neige, du verglas, de la pluie. »

Cela faisait déjà quelques années que lui et ses associés rêvaient de créer un ski fabriqué au Québec. Adepte de la glisse lui-même, Guillaume Belhumeur a déjà été propriétaire d’une boutique de vélo et de ski. Il a ensuite créé sa première entreprise, Propulso, une agence de marketing, avec son associé, Mathieu Le Reste. R&D Skis, c’est leur nouveau bébé (avec un troisième actionnaire silencieux). 

Après plusieurs mois consacrés à la mise au point du produit, marqués par quelques essais infructueux, l’entreprise a été en mesure de lancer son premier modèle de ski sur le marché au début septembre. Les acheteurs ont rapidement été au rendez-vous. 

Guillaume Belhumeur l’avoue, des trois associés, il était celui qui doutait de la stratégie de vendre en ligne. 

« J’ai été confondu, lance-t-il. Je crois que le moment ne pouvait être meilleur. Les consommateurs achètent en ligne plus que jamais et pour toutes sortes de produits. »

Artistes à l’œuvre

Le fait de ne pouvoir toucher ou essayer les skis est loin d’être un frein à la vente. 

« Les questions des acheteurs sont plus d’ordre technique. Ils veulent savoir de quels matériaux ils sont faits et comment ils travaillent dans la neige. On a donc doté le site d’un chat en ligne qui permet de répondre à toutes leurs interrogations. L’expérience d’achat est sensiblement la même qu’en boutique. Ceux qui veulent les voir de plus près ont toujours la possibilité de venir à notre salle de montre, à Sherbrooke. »

Pour le design de ses skis, l’entreprise a encore là voulu se démarquer en faisant appel à des artistes d’ici. Les acheteurs vont donc skier sur les créations du photographe Francis St-Onge, spécialiste des aurores boréales, et d’Émile Esteban, Français d’origine et Québécois d’adoption, qui a choisi un paysage inspiré des monts Chic-Chocs pour créer des skis uniques.

Personnalisation

Elle offre aussi la possibilité de personnaliser son produit aux couleurs d’une entreprise. 

« C’est possible de faire une production en petits lots de 10 paires de skis au minimum, explique Guillaume Belhumeur. Nos clients se dotent ainsi d’un article promotionnel qui sort de l’ordinaire. » 

R&D Skis a confié la fabrication à Utopie MFG, une entreprise de Rimouski, au Bas-Saint-Laurent. Pour sa première année d’existence, elle a privilégié une production limitée à une centaine de paires de skis. 

« On a voulu tester le marché. Comme l’essai se révèle concluant, on lancera l’an prochain un deuxième modèle de ski. Et on aura trois designs différents qui seront créés par de nouveaux artistes. »

Les acheteurs intéressés doivent faire vite. 

« On a eu un boom des ventes en septembre. Certaines grandeurs commencent à être plus rares », précise Guillaume Belhumeur.