/news/currentevents

Mort atroce d'une fillette de 7 ans à Laval

Maxime Deland et Félix Séguin | Agence QMI et TVA Nouvelles

Un drame d’une horreur sans nom vient assombrir le début de l’année 2021, alors qu’une fillette de seulement 7 ans, qui aurait subi de très nombreux sévices corporels, a été retrouvée morte dimanche après-midi, à Laval.

Le corps inanimé de l’enfant a été découvert vers 14h30, dans une résidence de la rue Le Boutillier, dans le quartier Chomedey.

«Vers 14h30, nous avons reçu un appel pour une jeune fille en arrêt cardiorespiratoire. On parle d’une jeune fille de 7 ans, a confirmé à TVA Nouvelles la porte-parole du Service de police de la Ville de Laval, Geneviève Major, dimanche soir. 

«À l’arrivée des policiers sur les lieux, des manœuvres avaient été effectuées. Malheureusement, le décès de la jeune fille a été constaté au centre hospitalier quelques instants plus tard.»

Selon nos informations, le corps de la fillette portait plusieurs marques de brûlures, de même que des blessures causées par d’autres types de sévices.

Aucune arrestation n’a encore été effectuée dans cette triste affaire. La Direction de la protection de la jeunesse a été contactée au cours de la soirée.

«Au moment de l’appel, les autres enfants de la famille n’étaient pas présents sur les lieux. La DPJ a été mise au courant de cette résidence. Il faudra voir ce qui se passera au cours des prochains jours au niveau de l’intervention.»

Barrière linguistique         

Toujours selon nos informations, plusieurs membres de la famille devaient être rencontrées par les policiers concernant cette mort, mais le travail de l'enquête sera compliqué en raison d'une «barrière linguistique».

 Comme les témoins proviendraient de l'Afghanistan et qu’aucun d’entre eux ne parle français, les autorités doivent retenir les services d’un interprète. 

«Nous devons rencontrer six personnes dans l’entourage immédiat et éloigné de la famille, précise Geneviève Major. Il faut considérer que nous avons une barrière linguistique, donc nous devons travailler avec un interprète. Ça rend la tâche un peu plus longue et complexe.» 

Aucune accusation n'a été déposée pour l'instant. L'autopsie sera pratiquée lundi matin.

«S’il y a des accusations qui pourraient être déposées, il pourrait y avoir des arrestations si la mort est considérée comme suspecte», d'ajouter Geneviève Major.