/news/coronavirus

Vers l’ajout de mesures sanitaires dans les écoles?

JOEL LEMAY / 24 HEURES / AGENCE QMI

Le gouvernement Legault envisage d’ajouter de nouvelles mesures sanitaires dans les écoles plutôt que de reporter leur réouverture prévue lundi. 

• À lire aussi: La réouverture des écoles le 11 janvier encore envisageable?

• À lire aussi: François Legault tiendra un point de presse mardi à 17 h

C’est du moins ce qu’affirme la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), à la suite d’une discussion téléphonique avec le cabinet du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, lundi avant-midi. 

«Ce que j’ai compris de l’appel, c’est que le gouvernement va annoncer de nouvelles mesures sanitaires dans le cadre de la réouverture des écoles prévue le 11 janvier, a affirmé au Journal Sylvain Mallette, président de la FAE. Le gouvernement ne s’inscrit pas du tout dans une logique de prolonger la période de fermeture.» 

M. Mallette précise que les termes «ajout de nouvelles mesures sanitaires » ont bel et bien été employés lors de cette conversation. Aucune précision n’a toutefois été donnée concernant la nature des mesures qui pourraient être mises en place.

  

Au cabinet du ministre de l’Éducation, on s’est contenté de réitérer lundi que «la priorité demeure de maintenir les écoles ouvertes», même si les chiffres sont «préoccupants». «On aura l’occasion de faire le point dans les prochains jours», a ajouté son attachée de presse, Geneviève Côté. 

Demi-classes, port du masque et ventilation?  

Avant la fermeture des classes en décembre, les élèves du secondaire portaient le masque à l’école, y compris en classe. Ceux de la troisième à la cinquième secondaire fréquentaient l’école une journée sur deux dans des groupes réguliers. 

Au cours des dernières semaines, le ministre Roberge a notamment affirmé que le scénario des demi-classes était à l’étude.  

Reste aussi à voir si le port du masque en classe pourrait aussi être imposé aux élèves de la fin du primaire, comme c’est le cas en Ontario. 

Le rapport du comité d’experts sur la ventilation dans les écoles, qui pourrait mener à de nouvelles mesures, est aussi attendu pour le début janvier. 

De son côté, M. Mallette reconnaît que la situation est loin d’être idéale. Les profs préfèrent enseigner à leurs élèves en présence, affirme-t-il, mais à condition de pouvoir assurer la sécurité de tous. 

«On ne peut pas faire comme si la deuxième vague ne déferlait pas», laisse-t-il tomber. 

À la Fédération des syndicats de l’enseignement, on rappelle que des mesures sanitaires plus strictes ont été réclamées dans les écoles dès le mois de mai. Sa présidente, Josée Scalabrini, presse le gouvernement Legault de faire connaître rapidement ses intentions. «On veut l’heure juste», a-t-elle lancé. 

Mieux que l’enseignement en ligne  

De leur côté, des représentants de parents et de directions d’école considèrent qu’un renforcement des mesures sanitaires est de loin préférable à la prolongation de la fermeture des écoles. 

«Il faut trouver un moyen de rouvrir les écoles, quittent à devoir mettre en place d’autres mesures», affirme Kévin Roy, président de la Fédération des comités de parents du Québec. 

Du côté de la Fédération québécoise des directions d’établissement d’enseignement, son président Nicolas Prévost affirme qu’il est réaliste d’envisager de nouvelles mesures dès le 11 janvier – comme les demi-classes – à condition qu’une annonce soit faite d’ici mercredi. 

«Le réseau peut s’ajuster assez rapidement, mais il ne faut pas attendre 24 heures à l’avance pour faire des changements», laisse-t-il tomber. 

Plusieurs acteurs du réseau de l’éducation pressent aussi le ministre Roberge de mettre en place dès maintenant des mesures supplémentaires pour aider les élèves en échec à réussir, sans attendre les résultats du premier bulletin, prévu le 22 janvier.  

«Ça presse», affirme Kévin Roy, grandement préoccupée par la baisse de motivation observée chez plusieurs élèves. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.