/regional/sherbrooke/estrie

Des ainés prêts à faire leur part en cas de confinement en Estrie

Le temps des Fêtes a été difficile pour plusieurs aînés, qui ont dû s’abstenir de voir leurs proches, mais cela n'empêche pas plusieurs d'entre eux de se dire prêt à faire leur part en cas d'un nouveau confinement.

«C’est certain que c’est décevant pour ceux qui font attention et qui n’ont pas vu leurs proches à Noël», a expliqué une dame âgée rencontrée par TVA Nouvelles à la sortie de sa résidence pour retraités de Sherbrooke. Je trouve ça triste, mais si ça prend ça pour en venir à bout, on va le faire.»

Pour d’autres, c’est trop peu trop tard. «Il aurait fallu qu’on soit confiné bien avant, mais on voit que M. Legault prend les décisions au fur et à mesure», a confié l'un des ainés rencontrés.

Une question de survie

Pour le Collectif Action COVID, qui tente de contrer les effets néfastes de l’actuelle pandémie sur la population plus âgée et vulnérable, le retour à un confinement complet est nécessaire.

«Avec la situation actuelle, le nombre de cas, le nombre d’hospitalisations, le Collectif Action Covid ne peut être qu’en accord avec un confinement encore plus strict que ce que l’on a connu depuis l’automne, a admis la présidente du collectif, Pauline Gervais. Je pense qu’on n'a pas le choix d’aller jusque-là. C’est une question de survie.»

Si le Collectif Action COVID souhaite un reconfinement, il demande toutefois au gouvernement de ne pas empêcher l’accès des proches aidants en CHSLD ou en résidences privées pour aînés.

Le gouvernement de François Legault annoncera son plan pour les prochaines semaines mercredi à 17 h.