/news/tele

«Sans rancune»: pour se moquer gentiment des autres... et de nous

Yan Lauzon | Agence QMI

PHOTO COURTOISIE/Vanessa Brossard

Qui aime bien châtie bien, dit le célèbre adage. C’est ce que font avec un plaisir évident l’animateur Pier-Luc Funk ainsi que ses collaborateurs Hélène Bourgeois-Leclerc et Pierre-Yves Roy-Desmarais sur le plateau de «Sans rancune», le nouveau variété humoristique que TVA dévoilera mercredi soir.

Bienvenue aux pompiers

Au fil des semaines, le trio s’amusera tour à tour à taquiner divers groupes comme les «fans» de country, les coiffeurs, les adeptes de l’entraînement, les drag queens et les célibataires, pour ne nommer qu’eux. Leur divertissant arsenal comprendra des numéros de «stand-up» et d’autres mettant en vedette des personnages, des prestations musicales et divers sketchs préenregistrés.

Si les 12 épisodes prévus à l’horaire sont aussi variés et dynamiques que le premier, il y en aura pour tous les goûts. Premiers à recevoir ce tendre bien-cuit, les pompiers ont beaucoup apprécié les taquineries de Pier-Luc Funk sur les trop nombreux exercices de feu, la Lucie de Hélène Bourgeois-Leclerc - qui détient un record peu enviable - et le calendrier «honnête» de Pierre-Yves Roy-Desmarais.

Cr�dit: Courtoisie Bertrand Exertier

À ce joyeux cocktail s’ajoutent de courtes et réussies fictions mettant en vedette trois pompiers joués par Pier-Luc Funk, Jean-Nicolas Verreault et Denis Houle: un passionné de la hache, un capitaine nullement stressé et un homme d’expérience qui ne veut courir aucun risque.

Le tout se fait dans la bonhomie, sans blesser.

Le public et les téléspectateurs

Les idées préconçues sur les gens étant nombreuses, il est possible de «se payer la tête, s’amuser et rire» avec tous les groupes, assure Jean-François Boulianne, directeur création chez Attraction Images qui développe l’émission avec Québecor Contenu.

«L’idée, c’est de festoyer. On tient à être une émission de variétés.... On aime l’idée du sketch, des performances musicales, des petites fictions, [...] des numéros de “stand-up”... Au fil de la saison, on va évoluer là-dedans.»

Personne n’est donc à l’abri d’une blague bien envoyée.

«La force de ce concept, c’est qu’on va tous y passer. On fait tous partie d’un groupe, détaille Denis Dubois, vice-président contenus originaux chez Québecor Contenu. Quand on s’amuse avec le public, on dit souvent “qui aime bien châtie bien”, mais à l’intérieur de ça, il y a beaucoup de bienveillance. Oui, on s’amuse des gens, mais le public en prend pour ses coups: ce sont nos préjugés qu’on peut avoir à travers certaines émissions.»

En voix

Comme une émission de variétés n’en est pas une sans de solides prestations musicales, des chanteurs viendront animer le plateau (2Frères, Guylaine Tanguay, Mario Pelchat, etc.), en plus de Pier-Luc Funk, Hélène Bourgeois-Leclerc et Pierre-Yves Roy-Desmarais, à la fois justes et amusants.

«Ce qui est vraiment intéressant, c’est qu’ils [Pier-Luc, Hélène et Pierre-Yves] peuvent tout faire. C’est fascinant, laisse savoir le réalisateur Francis Darche. On n’a aucune contrainte dans la création qu’on fait avec ces trois joueurs-là. C’est vraiment tripant.»

«Vous allez voir l’éventail de leur talent de chanteur, notamment dans l’émission sur les coiffeurs et coiffeuses. À la fin, ils vont faire une panoplie d’interprétations au fil des années; c’est un petit bonheur de les voir chanter ensemble.»

La première de «Sans rancune» sera diffusée mercredi, à 20 h, par TVA.