/regional/saguenay

Couvre-feu: le prix à payer pour réduire la progression du virus

Jean Houle | TVA Nouvelles

Le reconfinement avec la mise en place d’un couvre-feu est considéré au Saguenay Lac-Saint-Jean comme le prix à payer pour réduire la progression de la COVID-19.

Dans la région, la population s’y attendait, si l’on se fie aux commentaires recueillis dès ce matin sur le terrain de stationnement d’une épicerie.

«On a vu que le couvre-feu a produit des résultats dans d’autres pays», a notamment déclaré une femme. 

«Donc, oui, je suis d’accord avec ça!»

Un autre rappelait qu’un couvre-feu ne changerait pas tellement les habitudes des consommateurs, alors que les commerces non essentiels sont déjà fermés depuis plusieurs jours.

«Moi, depuis le mois de mars, je sors seulement à l’épicerie et à la pharmacie...», a-t-il expliqué. «Si c’est qu’il faut.»

Le syndicat des travailleurs de l’aluminium d’Alma avait obtenu des indications dans le courant de la journée confirmant le maintien des opérations. En mars dernier, le premier ministre avait dû corriger le tir après avoir annoncé l’arrêt temporaire des alumineries.

Des exceptions

Seule consolation pour les commerçants : le commerce en ligne et la livraison, sinon la cueillette, demeurent possibles, une amélioration par rapport au printemps dernier.

«Toute relance de l’économie serait difficile si le taux d’hospitalisation demeure élevé », a affirmé la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, Sandra Rossignol. 

«Oui, il y a des commerçants qui ne passeront pas au travers et ça nous inquiète.»

Au niveau légal, même si elles contreviennent à la Charte canadienne, les décisions du gouvernement restent légitimes en raison de la pandémie.

«La menace de la pandémie est assez sérieuse pour justifier les décisions», a ainsi résumé l’avocat Jean-Marc Fradette. «L’important, c’est que les règles soient claires pour que tout le monde les comprenne.»

La police de Saguenay attend les textes juridiques avant d’établir une stratégie pour le respect du couvre-feu.