/finance/homepage

Les chances d’approbation de la vente de Transat, à peine du 50-50, selon un expert

STOCKQMI-AVION

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Air Canada devrait être fixée « au cours des prochains jours » sur la décision de la Commission européenne d’approuver ou non son achat d’Air Transat. « Ce n’est pas officiel, mais ça devrait se passer cette semaine », croit Andrea Collart, un consultant spécialisé dans la concurrence et associé chez Avisa Partners, à Bruxelles. 

• À lire aussi: Transat: l’offre d’Air Canada est acceptée

• À lire aussi: Transat refuse de dévoiler si elle a reçu d’autres offres

• À lire aussi: Achat de Transat par Air Canada: les actionnaires se prononcent

Selon cet ancien employé de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne, les chances que la transaction soit approuvée sont de 50-50. « Ce n’est pas le cas du siècle, mais Air Canada a été agressive devant la Commission, ce qui pourrait jouer contre elle. »

La vente de Transat à Air Canada est étudiée par les autorités réglementaires européennes depuis le mois de mai. Elles veulent s’assurer que la transaction ne poussera pas les prix à la hausse en faisant baisser l’offre. 

La Commission s’était donné jusqu’au 9 février pour rendre une décision. Elle a récemment suspendu cette date butoir, selon ce qu’on peut lire sur son site web. 

Le fédéral doit approuver aussi

Une autre décision attendue dans ce dossier est celle d’Ottawa. Le ministre des Transports, Marc Garneau, et le gouvernement de Justin Trudeau n’ont toutefois fait part d’aucun échéancier dans ce dossier. 

Les actionnaires d’Air Transat ont quant à eux approuvé la transaction deux fois plutôt qu’une. La première fois en août 2019, puis la seconde le mois dernier. Entre-temps, le prix offert a solidement chuté en raison de la pandémie. Des 720 millions $ offerts au départ, Air Canada n’offre maintenant plus que 190M $ , soit 72 % de moins.

« Nous allons à présent nous employer à obtenir, dans les meilleurs délais, les autorisations réglementaires qui nous permettront de finaliser la transaction avant le 15 février », a déclaré le grand patron de Transat, Jean-Marc Eustache, lors de l’approbation de la vente par les actionnaires, le 15 décembre dernier.