/news/coronavirus

Des snowbirds profitent du soleil... et du vaccin en Floride

Pendant que la vaccination contre la COVID-19 peine à prendre son élan au Québec pour les personnes vulnérables et les travailleurs de la santé, des snowbirds, en Floride, sont déjà immunisés contre le virus.

• À lire aussi: Des snowbirds vaccinés dès aujourd’hui en Floride

• À lire aussi: Des «snowbirds» prêts à payer une petite fortune pour être au chaud

Au cours des derniers jours, des Québécois ont reçu le vaccin Pfizer-BioNTech directement dans leur voiture, en Floride, après avoir obtenu un rendez-vous en ligne.

C’est le cas notamment de Michel Taillefer et de sa conjointe, Lise Barry, âgés respectivement de 74 et 68 ans, vaccinés depuis mardi matin.

Après deux tentatives sur le site du comté de Broward – surchargé dès son ouverture, tôt le matin – le couple a finalement réussi à obtenir une plage horaire pour un rendez-vous afin de recevoir le vaccin.

Ils se sont ainsi rendus dans un parc situé à proximité de leur condo de Lauderhill, en banlieue de Fort Lauderdale, pour obtenir leur vaccin dans un service à l’auto.

«Michel était conducteur et a donc été vacciné du côté gauche, et moi j’ai été vaccinée du côté droit étant donné que j’étais passagère», explique Mme Barry, heureuse d’avoir reçu sa première dose.

Elle et son conjoint ont ensuite patienté 15 minutes dans un stationnement adjacent, avant de pouvoir quitter les lieux. 

Sur place, une preuve de leur âge ainsi qu’un formulaire d’identification comprenant leur adresse leur ont été demandés.

Un rendez-vous leur a aussi été donné pour recevoir leur deuxième dose, à la fin du mois.

«Très rassuré» 

Le couple qui demeure en Floride la moitié de l’année dit être «très rassuré» d’avoir été vacciné avant son retour au Québec, en avril prochain.

«Si j’étais au Québec, je ne sais pas quand j’aurais été vacciné. Je trouve que ça ne va pas assez vite au Québec, et c’est dommage», affirme M. Taillefer.

Un autre Québécois, Normand Laroche, arrivé en Floride mardi, se fera lui aussi vacciner cet après-midi.

«J’ai pris mon rendez-vous de Québec, dimanche. Je peux dire que j’ai beaucoup persisté, c’était un coup de chance», affirme le résident de Lac-Beauport de 67 ans, qui possède une maison à Pompano Beach.

D’autres Québécois interrogés par Le Journal sont toujours en attente d’une plage horaire pour un rendez-vous, ou se feront vacciner dans les prochains jours.

Pour Yvan Sinotte, résident du Century Village de Deerfield Beach, il est beaucoup plus facile de se faire vacciner en Floride, malgré les «longues files d’attente» en ligne.

«C’est pas mal plus rapide de se faire vacciner ici [en Floride] que d’attendre au Québec», dit le snowbird de 73 ans, qui recevra sa première dose vendredi.

Assurance 

Les snowbirds qui décident de se faire vacciner en Floride doivent toutefois s’assurer qu’ils sont couverts par leur assurance, en cas de complications liées au vaccin, estime Patrick Boucher, vice-président d’Assurance Voyage Eurêka.

Un hôtel veut accueillir les touristes québécois qui désirent se faire vacciner  

Des propriétaires d’un hôtel en Floride se préparent à accueillir les touristes québécois de 65 ans et plus qui y déposeront leurs valises cet hiver afin d’être «vaccinés pour ensuite profiter du soleil et des plages».

Le Richard’s Motel Family of Lodgings veut recevoir le plus rapidement possible ces aînés qui voudront se faire vacciner plus vite qu’au Québec.

Les frères Richard et Martin Clavet espèrent que les Québécois de 65 ans et plus puissent se faire vacciner en Floride s’ils le désirent, et ce, sans devoir être propriétaire d’une résidence.

Zones grises 

Il y a toutefois encore quelques zones grises, soulignent les Clavet, mais les choses se précisent.

«Les vaccins sont disponibles. On attend d’avoir des confirmations. À la minute où ça va déboucher, on va être capable de s’en servir et on va faire de la promotion au Québec», affirme Richard Clavet, copropriétaire du motel au service des Québécois en Floride depuis 25 ans.

Son complexe de 186 unités fera office d’adresse de résidence pour les Québécois qui voudront recevoir le vaccin dans le comté de Broward, dit-il.

M. Clavet tente de connaître la définition exacte du mot « résident » pour que les touristes aient droit au vaccin.

«Si tu es locataire en Floride et que tu fais la demande, tu y as droit (au vaccin). Ici, tu peux utiliser le reçu d’un motel pour inscrire tes enfants à l’école», souligne M. Clavet à titre d’exemple.

«Aussitôt qu’on aura la possibilité, je vais inscrire le monde du motel.»

Les Québécois qui s’y rendront pour se faire vacciner pourront ensuite profiter d’une vie «ouverte» contrairement au Québec qui doit se confiner à nouveau, souligne M. Clavet.

Médecin fâché 

Cette situation ne plaît toutefois pas à certains Américains comme le Dr Jean Murphy, médecin de famille à Port Charlotte sur la côte ouest floridienne.

«C’est un peu fâchant. Je ne comprends pas comment les snowbirds du Québec peuvent avoir le vaccin alors que les Floridiens, à temps plein, attendent en ligne pendant des heures, peste-t-il. C’est tricher le système.»

Il est d’autant plus «horripilé» de cette situation que le processus de vaccination «n’est pas terrible» en Floride.

Il raconte avoir vu des gens dormir dans leur voiture à Daytona Beach et Fort Myers, pour s’assurer d’avoir une place à 8 h le lendemain matin où c’est premier arrivé, premier servi.

«C’est inhumain, ça n’a aucun bon sens que des personnes âgées attendent comme ça», dit-il.