/news/law

Un policier de la Sûreté du Québec encore arrêté

Antoine Lacroix

PHOTO FOURNIE PAR LA SQ

Un policier de la Sûreté du Québec accusé d'agression sexuelle sur un mineur a été arrêté de nouveau jeudi soir alors qu'il se trouvait avec l'une de ses victimes.  

• À lire aussi: Un policier de la SQ arrêté pour la deuxième fois pour agression sexuelle

Après avoir été détenu toute la nuit, Pierre Boies, 57 ans, doit comparaitre vendredi au palais de justice de Saint-Hyacinthe pour avoir brisé ses conditions, soit d'avoir utilisé les réseaux sociaux et s'être retrouvé en présence d'une de ses victimes. 

Selon nos informations, ils se sont retrouvés à la station de ski de Bromont et communiquaient ensemble depuis un certain temps.

La Sûreté du Québec (SQ) confirme l'arrestation de Boies.

Rappelons que le policier qui réside à Beloeil est suspendu depuis décembre 2019, soit au moment de sa première arrestation. 

Il a été arrêté une deuxième fois en novembre 2020 et a comparu pour faire face à des accusations d’agression sexuelle, incitation à des contacts sexuels et contacts sexuels sur un mineur de moins de 16 ans, leurre et possession de pornographie juvénile.

Plusieurs conditions

Or, l'accusé avait de très nombreuses conditions à respecter après avoir été remis en liberté en novembre dernier. 

Il s'était notamment engagé pour un montant de 2500$, qu'il risque fort bien de perdre en raison des événements de jeudi. 

Boies aurait contacté ses présumées victimes sur les réseaux sociaux. Lui-même policier, il aurait facilité le travail de ses collègues des enquêtes internes en utilisant son vrai nom pour commettre ses crimes allégués.

Toujours selon la SQ, l’enquête aurait démontré que Boies aurait contacté via les réseaux sociaux des adolescents de différentes régions de la province.

Les événements qui lui sont reprochés se sont produits entre juin 2019 et le 29 octobre dernier.