/sports/homepage

De grandes attentes

Bob Gainey a soulevé la coupe Stanley en 1986.

Photo d'archives

Bob Gainey a soulevé la coupe Stanley en 1986.

Au cours des dernières années, il fallait aimer le goût du pari risqué pour prédire que le Canadien se qualifierait pour les séries. Les mouvements de personnel effectués par Marc Bergevin au cours de la saison morte ont toutefois changé la donne. 

Désormais, nombreux sont ceux qui voient le Canadien poursuivre son parcours dans le tournoi éliminatoire. D’ailleurs, quatre de nos 14 experts prévoient qu’il remportera le titre de la division Nord. 

Luc Grenier, le directeur des sports du Journal de Québec, a même poussé l’audace jusqu’à lui prédire la 25e coupe Stanley de son histoire. Michel Bergeron le voit également en finale.

Faut le faire ! Mais si le Tricolore parvient à rapporter le précieux trophée dans la métropole après une absence de 28 ans, le patron de la capitale provinciale passera pour un génie.

Comme dans le temps

Vous vous souvenez de l’époque, dans les années 1980, où le Canadien affrontait ses rivaux de la division Adams huit fois par saison ? Huit batailles de tranchées contre les Nordiques, huit festivals de la mornifle contre les Bruins. 

La saison 2020-2021 en sera grandement inspirée. Les tapes sur le museau en moins. Quoique contre les Maple Leafs, on ne sait jamais. 

Car dans le calendrier de 56 matchs dessiné par la LNH, dans lequel ne sont prévus que des matchs intradivisons, le Canadien affrontera chacun de ses six rivaux de la section Nord 9 fois (Calgary, Edmonton, Vancouver, Winnipeg) ou 10 fois (Toronto et Ottawa).

D’ailleurs, les Leafs, les Sénateurs, les Jets et les Oilers seront de passage à cinq occasions au Centre Bell. De leur côté, les Flames et les Canucks visiteront le Tricolore à quatre reprises.

Reste à voir s’il sera possible d’admirer les prouesses de Connor McDavid en personne où s’il faudra se contenter d’épier ses manœuvres à la télévision. Pour l’instant, il semble qu’on devra se limiter à la deuxième option, les instances gouvernementales canadiennes n’ayant pas encore autorisé les rassemblements.

Des spectateurs à certains endroits

Ce sera un peu différent aux États-Unis, où la crise n’est pas gérée de la même façon. Au cours de l’automne et de l’hiver, certaines équipes de la NFL ont pu jouer devant quelques milliers de spectateurs. Même chose pour la NBA, dont la saison s’est amorcée le 22 décembre.

Les Raptors, qui ont établi leur domicile à Tampa, et le Magic d’Orlando laissent entrer, en moyenne, 3500 spectateurs par match. Même chose à Houston, où les Rockets éparpillent 3247 spectateurs. Quant aux Cavaliers de Cleveland, ils ouvrent la porte à 300 partisans par rencontre.

On peut donc s’attendre à ce que le Lightning, les Panthers, les Stars, de même que les Blue Jackets, dans une moindre mesure, puissent jouer devant public.

Hors-jeu : un amendement

Avant le début de chaque saison, des modifications à la réglementation sont apportées. La campagne 2020-2021 ne fera pas exception. 

Après avoir fait rager bon nombre d’entraîneurs lors de demandes de révisions, le règlement du hors-jeu a été amendé de façon à ce qu’un joueur soit considéré en jeu tant que ses deux patins n’ont pas complètement traversé la ligne bleue avant la rondelle. Et ce, même si le patin se trouvant toujours en zone neutre ou au-dessus de la ligne bleue ne touche pas la glace. 

Ainsi, fini les buts refusés parce qu’un joueur, dans sa foulée, était à cheval sur la ligne avec le deuxième pied levé, pendant que son coéquipier pénétrait en territoire adverse avec la rondelle.

Dates importantes   

13 janvier

Début de la saison

12 avril, 15 h 

Date limite des transactions

8 mai 

Dernier jour de la saison

11 mai  

Début des séries éliminatoires

9 juillet  

Journée limite pour la remise de la coupe Stanley

17 juillet, 17 h  

Date butoir pour l’envoi des listes de protection en prévision du repêchage d’expansion

21 juillet, 20 h 

Repêchage d’expansion du Kraken de Seattle

23 juillet  

1re ronde du repêchage

24 juillet  

Rondes 2 à 7 du repêchage

28 juillet, midi  

Ouverture du marché des joueurs autonomes