/news/politics

Comparution d’Harold LeBel ce matin

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Le député indépendant Harold LeBel a comparu ce matin au palais de justice de Rimouski par visioconférence. Le politicien de 58 ans est accusé d'agression sexuelle. 

• À lire aussi: L’ex-péquiste Harold LeBel dit «qu’il n’a rien à se reprocher»

• À lire aussi: Harold LeBel arrêté pour agression sexuelle

Son arrestation le 15 décembre dernier a causé une véritable onde de choc à Rimouski et à l'Assemblée nationale. 

Harold LeBel fait face à une accusation d'agression sexuelle en lien avec des événements qui seraient survenus en 2017. 

Il est représenté par Maxime Roy, l'avocat de l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau.  

Son avocat a fait savoir ce matin que son client allait plaider non coupable à l'accusation portée contre lui lors de son retour en cour, le 16 février. 

M. LeBel devrait aussi préciser à ce moment s’il optera pour un procès devant juge seul ou devant juge et jury. 

Les deux parties ont également avisé le tribunal qu’elles avaient des discussions afin d’assouplir les conditions que doit respecter le député qui demeure en liberté depuis son arrestation. 

Non-publication   

Une ordonnance de non-publication protège l'identité de la présumée victime. 

Il est représenté par Maxime Roy, l'avocat de l'ex-vice-première ministre Nathalie Normandeau.  

Harold LeBel a confirmé par voie de communiqué deux jours après son arrestation en décembre qu'il allait continuer d'exercer ses fonctions de député. Il affirmait vouloir démontrer «qu'il n'a rien à se reprocher». 

Harold LeBel a été exclu du caucus du Parti québécois quelques heures après son arrestation, le 15 décembre. Il siège désormais comme député indépendant de Rimouski.