/news/coronavirus

Couvre-feu historique: des Québécois bien disciplinés

Erika Aubin | Journal de Montréal

Les Québécois ont été généralement respectueux du couvre-feu historique entré en vigueur samedi, mais les policiers ont tout de même remis des centaines de constats d’infraction aux quelques manifestants et contrevenants d’un bout à l’autre de la province

« Peu importe les mesures, il y a des gens qui vont s’y opposer. Somme toute, [les manifestants] ont été relativement marginaux [samedi] », souligne André Durocher, porte-parole de l’Association des directeurs de police du Québec.

• À lire aussi: Couvre-feu : Le SPVM est permissif avec les itinérants

• À lire aussi: Couvre-feu: 46 constats d’infractions infraction remis à Québec et à Lévis

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Selon une compilation faite par Le Journal dimanche, les corps policiers québécois ont remis plus de 300 constats d’infraction d’au moins 1500 $ dans la nuit de samedi à dimanche.  

La police de Montréal a rapidement mis un terme à une manifestation mineure contre le couvre-feu samedi face au parc Laurier.

Photo Agence QMI, Maxime Deland

La police de Montréal a rapidement mis un terme à une manifestation mineure contre le couvre-feu samedi face au parc Laurier.

La Sûreté du Québec, avec plus de 150 amendes pour non-respect du couvre-feu de 20 h à 5 h signifiés, arrive en tête de liste.

De leur côté, les policiers de Montréal ont remis 84 contraventions tandis que ceux de Québec en ont donné 31 lors de la première soirée.

Bons élèves  

La hausse des cas liés aux « tricheries » du temps des Fêtes justifie amplement le couvre-feu et cette approche plus musclée, selon Roxane Borgès Da Silva, professeure à l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

« Se baser uniquement sur la bonne volonté des gens n’était pas suffisant. Avec le nombre de cas quotidien qu’on observe ces jours-ci, on ne peut pas se permettre une tendance croissante et prendre le risque qu’il y ait encore autant de rassemblements illégaux », souligne-t-elle

Le gouvernement s’est dit satisfait du respect de la nouvelle mesure dimanche. 

Capture d'écran, TVA Nouvelles

« Je tiens à vous remercier pour votre solidarité. Nous le faisons pour nos travailleurs de la Santé et pour protéger la vie de nos personnes vulnérables », a écrit la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, via Twitter.

Travail des policiers  

De son côté, le premier ministre François Legault a salué le travail des policiers. 

Chose certaine, le message du gouvernement est passé puisque les rues de la province étaient encore plus vides et tranquilles dimanche soir.

Les policiers étaient encore très présents sur le terrain, notamment au métro de Longueil, pour faire respecter le couvre-feu.

Sur la Rive-Nord de Montréal, Le Journal s’est fait contrôler deux fois à Blainville. À Lévis, notre journaliste s’est fait contrôler trois fois en l’espace de 40 minutes.

Et quelques minutes après 20 h, un citoyen qui promenait son chien n’a pas hésité à interpeller et appeler la police en voyant une employée du Journal qui n’avait pas d’animal.

Dans les rues désertes, seules quelques voitures de livraison de repas circulent et patientent dans l’attente d’une commande.

Très tranquille  

Pour Marco Giroux, gérant du restaurant Le Bureau de Poste à Québec, la soirée a été très tranquille.

« Je crois que les gens ne sont peut-être pas nécessairement encore au courant qu’on est considéré comme service essentiel », soutient-il.

Du côté des stations-service aussi, c’était le calme plat. Plusieurs avaient d’ailleurs décidé de fermer plus tôt pour des raisons de rentabilité.

– Avec Cédérick Caron, Roxane Trudel, Anne-Sophie Poiré, Jérôme Gagnon et Catherine Bouchard

Contraventions pour couvre-feu non respecté remises par la police samedi  

Sûreté du Québec: 150 

Montréal: 84* 

Québec: 31* 

Gatineau: 21 

Lévis: 16 

Thérèse-De Blainville: 12 

Trois-Rivières: 11 

Longueuil: Une dizaine 

Châteauguay: 6 

Saguenay: 4 

* De ces constats, 17 ont été remis à Montréal et 20 à Québec lors des manifestations anti-couvre-feu.

Sources : corps policiers