/news/coronavirus

Vaccination: Ottawa met la main sur 20 millions de doses supplémentaires de Pfizer

Émilie Bergeron

Ottawa a acheté 20 millions de doses supplémentaires du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer, portant ainsi le total des doses attendues en sol canadien d’ici septembre à 40 millions.

«Avec cette nouvelle, on se rapproche encore plus de notre objectif, qui est d’offrir des vaccins à tous les Canadiens d’ici l’automne», s’est réjoui le premier ministre Justin Trudeau, mardi, en point de presse devant sa résidence de Rideau Cottage.

L’envoi de 20 millions de doses additionnelles est possible puisque le Canada s’est doté d’options, dans son entente avec Pfizer, pour recevoir jusqu’à 56 millions de doses de plus du vaccin de la pharmaceutique codéveloppé avec BioNTech. Cette entente garantissait un minimum de 20 millions de doses.

«La raison pour laquelle nous avons choisi d’utiliser nos options pour [un autre] 20 millions de doses est que nous avons pu avoir l’assurance du fournisseur que la majeure partie arriverait au deuxième et troisième trimestre», a affirmé la ministre de l’Approvisionnement, Anita Anand.
Ainsi, ces doses devraient commencer à arriver en avril, pour des livraisons allant jusqu’à septembre.

La ministre a par ailleurs indiqué que deux millions de doses qui n’étaient prévues qu’au troisième trimestre de 2021 (juillet à septembre) arriveront finalement entre avril et juin.

«Nous voulons nous assurer que toute décision d’avoir recours à nos options [pour des doses supplémentaires] se rattache à des livraisons hâtives», a ajouté la ministre.

Notons que la nouvelle de mardi n’a toutefois aucun impact sur le nombre de personnes qui pourront être vaccinées d’ici la fin mars. Ottawa s’attend toujours recevoir assez de doses de Moderna et de Pfizer pour l’inoculation de trois millions de Canadiens.

Ensuite, l’objectif est que tous ceux qui souhaitent être vaccinés puissent avoir reçu au moins une première dose d’ici la fin septembre.

«On garde l’objectif de septembre [...] et on est confiant de pouvoir y arriver, mais c’est certain qu’on est en train de travailler à accélérer cet échéancier-là», a dit M. Trudeau.

Frontière toujours fermée  

La frontière entre le Canada et les États-Unis demeurera fermée aux déplacements non essentiels au moins jusqu’au 21 février, a aussi annoncé Justin Trudeau.

Pour rappel, la frontière entre le Canada et les États-Unis a été fermée par décret le 21 mars dernier en raison des risques de propagation de la COVID-19. Depuis, cette fermeture a été renouvelée à plusieurs reprises par une décision conjointe des deux pays.

Depuis mars, il n’est plus possible, sauf rares exceptions, de voyager entre les deux pays. La frontière canado-américaine demeure notamment ouverte pour le transport de marchandises.

Le Canada tente ainsi de se protéger, car la pandémie de COVID-19 frappe particulièrement fort aux États-Unis.

Dans la même catégorie