/news/coronavirus

Hausse extrêmement inquiétante du variant anglais au Danemark

AFP

Le Danemark a prolongé mercredi jusqu'au 7 février au moins ses importantes restrictions en place contre le COVID-19, qui incluent notamment la fermeture des établissements scolaires et des commerces, face à la hausse «extrêmement inquiétante» des cas du contagieux variant anglais.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Lors d'une conférence de presse, le ministre de la Santé Magnus Heunicke a appelé les Danois à autant que possible «rester à la maison et annuler toutes les interactions sociales» en dehors de leurs rendez-vous de santé, même si la population n'est pas confinée.

AFP

Les restrictions actuelles, qui incluent également la fermeture des bars et restaurants hors vente à emporter, étaient en place jusqu'au 17 janvier. Mais la première ministre Mette Frederiksen avait averti depuis dimanche qu'une prolongation était probable.

Le pays scandinave, confronté à une deuxième vague plus forte que celle du printemps, est un des pays hors des îles britanniques à avoir détecté le plus de cas du variant anglais, même si cela s'explique aussi par ses importantes capacités de séquençage.

Mercredi, le nombre de cas détectés du variant a atteint 208, soit une hausse de 75% en quelques jours, et représente désormais 3,6% des cas positifs au Danemark.

AFP

Selon les prévisions du principal institut sanitaire du pays, SSI, le variant anglais devrait devenir la souche dominante du virus au Danemark d'ici mi-février.

Des tests PCR permettant de détecter le variant anglais «B.1.1.7», ainsi que d'autres variants, vont être lancés cette semaine dans le pays, vient d'annoncer SSI mercredi.

Le pays scandinave est aussi le premier pays de l'Union européenne à avoir franchi les 2% de la population vaccinée, selon les données officielles compilées par l'AFP, même si le rythme a nettement ralenti depuis quatre jours du fait d'approvisionnements réduits.

AFP

Selon le dernier pointage mercredi, quelque 118.000 personnes avaient reçu une dose du vaccin, soit 2,02% de la population, selon SSI.

Après avoir atteint un record de 19.891 injections le 6 janvier, le nombre de vaccinations est tombé au plus bas mardi, avec 453 injections.

Dans la même catégorie