/news/law

La famille de Meng Wanzhou exemptée d'interdiction de voyage au Canada

Agence QMI

Le mari et les enfants de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, ont reçu une exemption d’Immigration Canada pour pouvoir entrer au pays et visiter celle-ci à la résidence de Vancouver où elle est assignée.

C’est ce qu’a confirmé Syrine Khoury, attachée de presse au bureau du ministre des Affaires étrangères.

«La famille de Mme Meng a été autorisée à se rendre au Canada par les responsables d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada», a-t-elle indiqué dans une déclaration écrite, précisant que le tout a été fait en respect des lois et des restrictions de voyage.

Les membres de la famille de Mme Meng ont donc profité d’une des quelques exemptions prévues à la fermeture des frontières canadiennes.

AFP

La plupart des exceptions concernent des proches de citoyens canadiens ou de résidents permanents. Mme Meng n’a ni la citoyenneté ni la résidence permanente.

Sa famille a toutefois pu bénéficier d’une autre exemption qui permet à la famille immédiate de personnes vivant temporairement au Canada, comme Mme Meng, d’entrer au Canada. Les lettres d’exemption ont été accordées par un représentant du ministère de l’Immigration au mari de la numéro 2 de Huawei et à leurs deux enfants. 

Le ministre de l’Immigration, Marco Mendicino, a été mis au courant, selon les informations obtenues par l’Agence QMI.

AFP

Mme Meng est assignée à résidence à Vancouver depuis qu’elle été arrêtée en 2018 parce que visée par une demande d’extradition aux États-Unis, où elle est notamment accusée de fraude.

Quelques jours après l’arrestation de Meng Wanzhou à Vancouver, la Chine a arrêté deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, sous prétexte de soupçons d’espionnage. 

Plus de deux ans plus tard, ils sont toujours détenus en prison par Pékin sans libération conditionnelle, contrairement à Mme Wanzhou, et ont un accès consulaire très limité.