/finance/homepage

Les notaires sont très occupés par les temps qui courent

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Le marché immobilier résidentiel est sur les stéroïdes ces temps-ci pour reprendre l'expression du chroniqueur économique Michel Girard. Cet engouement donne beaucoup de travail aux notaires, mais il n'y a pas que des gens qui vendent leur maison qui les occupent. Les demandes pour un mandat d'inaptitude et un testament explosent.

Les transactions immobilières en Estrie ont fait un bond fulgurant de 44 % en 2020.

Avec des taux hypothécaires très bas et le télétravail qui est de plus en plus populaire, cette tendance risque de se maintenir en 2021.

Les notaires disent n'avoir jamais autant été sollicités.

Cette hausse de l'achalandage dans les bureaux de notaire n'est pas uniquement due au boom immobilier. Elle touche d'autres secteurs d'activité de la pratique notariale.

La détresse liée à la pandémie est indéniable. Les hospitalisations et les décès liés à la COVID-19 entraînent une augmentation des demandes.

Comme si, en temps de confinement, les gens sont à la recherche d'un filet de sécurité si un malheur devait les frapper.

La demande de services continue d'être très forte, une réelle effervescence qu'on ne voit pas s'estomper de sitôt.