/news/coronavirus

Renvoyé pour des voyages, un ex-directeur d'hôpital poursuit pour 2,5 M$

Agence QMI

urgence hôpital Verdun

Photo courtoisie

Renvoyé dimanche dernier après avoir voyagé à plusieurs reprises aux États-Unis, l'ex-directeur général du Centre des sciences de la santé de London, en Ontario, a répliqué avec une poursuite de 2,5 millions $.

• À lire aussi: Un directeur d'hôpital renvoyé après avoir voyagé aux États-Unis

Selon des médias locaux, Paul Woods réclame pas moins de 1,4 million $ en guise de dédommagement pour la rémunération et les avantages qu'il aurait dû obtenir depuis le jour de son renvoi jusqu'au 14 janvier 2023, date à laquelle se terminait initialement son contrat.

Le dirigeant d'hôpital déchu réclame aussi 1 million $ en guise de dédommagement pour atteinte à sa réputation et 100 000 $ pour des violations alléguées du Code des droits de la personne de l'Ontario.

M. Woods, qui détient un statut de résident permanent aux États-Unis, s'est rendu à cinq reprises au sud de la frontière depuis le début de la pandémie, afin d'aller retrouver sa famille.

Le conseil d'administration de l'hôpital avait admis vendredi dernier être au courant de ces déplacements. Il avait d'abord défendu le directeur, avant de se rétracter et d'annoncer son renvoi lundi.

Selon les documents judiciaires, Paul Woods n'avait jamais caché ses intentions au conseil, bien au contraire. Il donne en exemple un texto envoyé en octobre 2020 à la présidente du conseil, Amy Walby, pour l'informer de son intention de se rendre aux États-Unis, auquel elle aurait répondu: «tu mérites certainement de prendre un peu de temps de congé!».