/news/world

Berlusconi hospitalisé à Monaco pour arythmie cardiaque

Agence France-Presse

Quatre mois après avoir gagné son «combat» contre le Covid-19, le magnat et ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, 84 ans, a été admis au Centre cardiothoracique de Monaco pour des problèmes d'arythmie cardiaque, mais il se dit «en bonne santé».

• À lire aussi: L’acteur porno Rocco Siffredi atteint de la COVID

• À lire aussi: «The Rock», Mbappé, Berlusconi: les personnalités touchées par la COVID-19

• À lire aussi: L'état de Berlusconi s'améliore grâce à «une forte réponse immunitaire»

Un porte-parole de Forza Italia (FI) confirmant des informations de presse a annoncé à l'AFP que M. Berlusconi passait «des examens» à l'hôpital cardiothoracique et rentrerait «à la maison dans quelques jours».

«Je suis allé personnellement lundi effectuer cette visite médicale auprès de Silvio Berlusconi à l'issue de laquelle j'ai décidé une hospitalisation urgente au centre cardiologique de Monaco, ne jugeant pas prudent son transfert en Italie», a pour sa part déclaré son médecin personnel Alberto Zangrillo, cité par les médias.

Il a évoqué un problème d'«arythmie cardiaque» chez Silvio Berlusconi qui se trouvait dans le sud de la France où il a passé une grande partie de l'année dernière en raison de l'épidémie de Covid-19 sévissant en Italie.

«Je veux rassurer tout le monde: je suis en bonne santé», a réagi dans la soirée le milliardaire sur sa page Facebook, évoquant des examens «imposés par précaution par [ses] médecins».

Selon le Corriere della Sera, Silvio Berlusconi séjourne actuellement avec sa fille Marina dans l'arrière-pays cannois à Châteauneuf-Grasse (Alpes-Maritimes). En mars, le maire de Châteauneuf-Grasse avait indiqué à l'AFP que M. Berlusconi venait «plusieurs fois par an en villégiature sur son domaine où il fait du vin et de l'huile», domaine d'environ dix hectares selon l'élu, d'où il peut «rejoindre à pied l'un des trois golfs environnants».

Jeudi soir à 19h00 - heure du couvre-feu à Monaco - rien ne trahissait la présence de l'ancien chef de l'État italien dans la luxueuse bâtisse de l'Hôpital, a constaté un journaliste de l'AFP. Cet établissement haut de gamme,au sol de marbre, dispose d'une grande terrasse avec vue sur le Rocher.

L'ex-chef du gouvernement italien avait déjà été hospitalisé en septembre pendant une dizaine de jours à Milan en raison d'une infection pulmonaire due au Covid-19.

Au printemps 2019, il a été opéré d'une occlusion intestinale à l'hôpital San Raffaele de Milan, le même où il a subi une importante opération à coeur ouvert en juin 2016, sans compter des interventions mineures.

Silvio Berlusconi était attendu jeudi à une audience au Tribunal de Sienne, en Toscane, dans le cadre d'un procès appelé Ruby-ter, un énième volet du scandale «Rubygate» et des fameuses soirées «bunga-bunga» que le milliardaire organisait avec des prostituées dans sa luxueuse villa des environs de Milan (nord).

Dans ce volet, le parquet avait réclamé une peine de prison de quatre ans et deux mois à son encontre, l'accusant de subornation de témoin. L'audience a été reportée au mois d'avril.

L'absence de M. Berlusconi, leader du principal parti de la droite modérée en Italie, pèse également sur les discussions concernant la crise politique que traverse le pays après la décision d'un autre ex-Premier ministre, Matteo Renzi, de retirer son parti de la coalition au pouvoir.

Selon le n. 2 de Forza Italia, Antonio Tajani, M. Berlusconi devait s'entretenir jeudi soir avec les dirigeants des deux partis de l'extrême droite italienne, Matteo Salvini (Ligue) et Giorgia Meloni (Fratelli d'Italia).

Dans son message Facebook, il s'est dit «préoccupé par le risque que la crise politique aggrave la paralysie institutionnelle du pays dans un moment aussi difficile».

Fils d'un employé de banque milanais, né le 29 septembre 1936, Silvio Berlusconi a fondé un empire industriel et financier parmi les plus puissants d'Europe avant d'entrer en politique.

À la tête de la holding Fininvest et du groupe de télévision Mediaset, mais aussi du club de foot Milan AC, il est devenu au début des années 2000 la première fortune d'Italie et l'est resté pendant dix ans.

La compagne actuelle de M. Berlusconi - connu pour son penchant pour les femmes jeunes - a 53 ans de moins que lui.