/finance/homepage

Des Dollarama ne respectaient pas les consignes sanitaires

Neuf succursales de la chaîne Dollarama ont reçu des constats d’infraction depuis le début de la pandémie à cause de manquements aux mesures sanitaires. Le ministre du Travail, Jean Boulet, a dit jeudi à LCN que Québec n'avait pas eu le choix de sévir parce que l'entreprise n'a pas respecté les consignes sanitaires.

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a également émis 124 avis de correction dans des magasins de la bannière.

En tout, 68 Dollarama ont été visités par les inspecteurs depuis le début de la crise sanitaire.

S’ils ont sévi dans neuf boutiques, ce sont en fait 11 constats d’infraction qui ont été attribués en tout.

Les Dollarama fautifs se trouvent en Gaspésie, dans le secteur de la Yamaska, à Saint-Jean-sur-le-Richelieu, à Valleyfield, au Saguenay et dans la Capitale-Nationale, a précisé la CNESST.

«C’est un problème récidivant chez Dollarama», a dit le ministre Boulet à LCN.

«On ne respecte pas les consignes, on n’écoute pas les inspecteurs qui interviennent, a-t-il poursuivi. Au départ, on faisait énormément de pédagogie et de sensibilisation, mais après ça on constatait qu’il n’y avait pas de respect du port du masque, pas de respect de la distanciation de deux mètres, à peu près toutes les consignes sanitaires étaient violées, on n’en tenait pas compte, donc on était véritablement rendus au stade d’émettre des constats d’infraction, il va avoir des amendes. Il faut que Dollarama soit en mesure de respecter les consignes, à défaut de quoi ils s’exposent aussi à une ordonnance de fermeture, purement et simplement.»