/news/currentevents

Radars plus payants que jamais

Cédérick Caron | Journal de Montréal

Radar photo

Ben Pelosse / JdeM

La pandémie n’a pas freiné les automobilistes délinquants qui ont été plus nombreux à se faire prendre par les radars photo l’an dernier, permettant à l’État de connaître l’année la plus lucrative depuis leur implantation en 2009.  

Pas moins de 391 515 infractions ont été captées par les radars photographiques et les caméras aux feux rouges entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020, selon les données du ministère de la Justice. 

La somme des amendes de ces contraventions totalise 56 138 361 $. Auparavant, l’année la plus payante avait été 2019 avec 51 373 189 $.

L’appareil qui a permis de capter le plus d’automobilistes au pied pesant se trouve en direction sud sur l’autoroute 15, à Mirabel.  

En tout, il a permis l’émission de 45 846 constats de vitesse totalisant 5 876 361 $ d’amendes.  

Cela représente près de 9 % de tous les constats remis l’an dernier.

Ce n’est pas que dans la région de Montréal que les automobilistes aiment faire de la vitesse.

À Québec, le radar situé à l’angle du boulevard Charest et de l’avenue Saint-Sacrement a permis à lui seul de récolter 3 697 785 $ pour 33 272 constats signifiés. 

Mobile et efficace  

Si les flashs des radars fixes et des caméras aux feux rouges se sont allumés moins souvent en 2020, comparativement à l’année précédente, ceux des appareils mobiles ont permis d’atteindre un nouveau sommet de contraventions et d’amendes. 

Le radar installé à la suite du tragique carambolage de l’autoroute 440, à Laval, qui a fait quatre morts et 15 blessés en 2019, est l’appareil mobile qui a donné le plus de contraventions. Il a permis la remise de 28 285 contraventions et l’ajout de 3 761 108 $ aux coffres de l’État.  

Si la somme des amendes de cet appareil est plus élevée que celui du boulevard Charest à Québec, malgré un plus petit nombre de constats signifiés, c’est parce que plus l’écart entre la vitesse du véhicule et la limite permise est grand, plus la facture est élevée. 

Vitesse et COVID-19  

Même si les routes semblaient moins achalandées parce que de nombreux citoyens étaient en télétravail, ces résultats n’étonnent guère Nicolas Ryan, porte-parole pour CAA-Québec, qui parle d’un dommage collatéral de la COVID-19. 

« Cette perception peut donner un faux sentiment de sécurité aux conducteurs. Quand il y a moins d’autos et que la route semble plus dégagée, on peut avoir tendance à avoir le pied plus lourd et se permettre quelques écarts de conduite, comme regarder son cellulaire », explique M. Ryan. 

Ce dernier évoque deux de leurs sondages réalisés au Canada en juin et en décembre, dans lesquels 60 % de leurs membres avaient l’impression d’être davantage témoins d’imprudences au volant, surtout en matière d’excès de vitesse.  

Au cours de la dernière année, la Sûreté du Québec a d’ailleurs relayé sur les réseaux sociaux plusieurs infractions en matière de grand excès de vitesse. 

En analysant les chiffres de 2020 pour les radars photographiques, on constate d’ailleurs que les mois d’avril et mai, pendant lesquels le Québec était sur pause, ont été les moins lucratifs. 

Cependant, les infractions augmentent de façon significative à partir de juillet. C’est en décembre dernier que l’opération a été la plus prolifique avec plus de 7 M$ en amendes. 

Changement à la loi 

Selon le ministère des Transports (MTQ) qui gère les radars, l’embauche de nouveaux policiers et juristes ainsi que l’implantation de nouvelles technologies de traitement de l’image, à la suite de changements à la loi en 2018, peut expliquer en partie la hausse observée.

La hausse des constats est plus marquée depuis l’été 2019 puisque la majorité des modifications ont été mises en œuvre. 

« Ça explique en partie l’augmentation du nombre de constats d’infraction émis jusqu’en 2020 », soutient Mila Roy porte-parole du MTQ. 


MIRABEL 

Radar photo

Photo Ben Pelosse

Autoroute 15 sud au nord du chemin de la Côte-Nord 

Amendes : 5 876 361 $ 

Nombre de constats : 45 846 


LAVAL

Radar photo

Photo Ben Pelosse

Autoroute 440 ouest près du boulevard Le Corbusier 

Amendes : 3 761 108 $ 

Nombre de constats : 28 285 


QUÉBEC

Quebec

Photo Stevens LeBlanc

Boulevard Charest à l’angle de l’avenue Saint-Sacrement 

Amendes : 3 697 785 $ 

Nombre de constats : 33 272 

Résultats des dernières années    

ANNÉE TOTAL DE
 
CONSTATS SIGNIFIÉS
TOTAL DES
 
AMENDES
2020 391 515 56 138 691 $
2019 384 677 51 373 189 $
2018 78 605 12 640 106 $
2017 10 115 2 093 828 $
2016 280 838 32 260 445 $
2015 141 222 14 800 175 $
2014 163 439 23 180 485 $

Constats issus des relevés des radars

Source : ministère de la Justice du Québec