/news/politics

Système Phénix: près de 150 000 employés fédéraux pourront être indemnisés

Agence QMI

Photo Didier Debusschère

Le gouvernement fédéral a lancé jeudi un nouveau programme pour dédommager près de 150 000 fonctionnaires qui ont subi les désagréments du fameux système de paye Phénix.

Ottawa a expliqué que la mise sur pied de ce programme était attendue depuis juin 2019, quand le gouvernement s’était entendu avec des syndicats sur les indemnisations offertes à certains employés.

En tout, ce sont 121 000 fonctionnaires et 25 000 anciens employés de l’État qui sont admissibles à cette indemnisation.

Évidemment, ceux-ci pourront réclamer cette aide gouvernementale s’ils ont subi des pertes financières à cause de Phénix. Ils y ont aussi droit s’ils considèrent seulement avoir vécu des problèmes d’ordre personnel, notamment du stress, à cause des ratés du système de paye.

«Nous savons que le système de paye Phénix a eu des répercussions, directes ou indirectes, sur les fonctionnaires, et le gouvernement du Canada continue de prendre des mesures sur tous les fronts pour régler les problèmes de paye», a dit par communiqué le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Duclos.

Ce ne sont toutefois pas l’ensemble des personnes qui ont été touchées par les failles de Phénix qui auront accès à l’aide annoncée jeudi.

Exceptions 

Le nouveau programme ne s’applique pas aux étudiants, aux employés occasionnels, aux employés ne travaillant pas plus du tiers des heures normales de travail et aux employés nommés pour une période déterminée de moins de trois mois.

Ces derniers pourraient toutefois prochainement être ajoutés à la liste des personnes à dédommager en vertu du recours collectif qui est présentement devant les tribunaux.

L’indemnisation n’est pas non plus offerte aux employés visés par l’entente signée en octobre par le Conseil du trésor et l'Alliance de la fonction publique du Canada. Un autre programme a été mis en place pour ces travailleurs.

Depuis son implantation dans la fonction publique fédérale en 2016, le système Phénix a fait couler beaucoup d’encre à cause des erreurs engendrées sur les payes des employés fédéraux.