/regional/sherbrooke/centreduquebec

COVID-19: les Drummondvillois peu enclins à se faire dépister

La transmission communautaire ne s'essouffle pas à Drummondville: la région trône toujours au sommet du palmarès peu enviable pour le plus grand nombre de cas actifs en Mauricie Centre-du-Québec.

Les citoyens tardent à se faire dépister, alors que les infections continuent de grimper. La situation continue de préoccuper bon nombre de citoyens et d'élus.

Les statistiques en date de jeudi font état de 505 cas actifs dans la MRC de Drummond. C'est plus du double qu’à Trois-Rivières qui en dénombre 219 et presque cinq fois plus que dans Arthabaska avec 113.

Malgré l'appel au dépistage massif lancé récemment, le nombre de tests quotidiens a chuté sous la barre des 300 pour la première fois en une semaine.

La santé publique songe donc à diminuer ses effectifs au centre de dépistage pour les déployer ailleurs.

La bonne nouvelle, c'est que la population semble se montrer respectueuse des règles et du couvre-feu imposé il y a une semaine.

Les autorités municipales ont souligné la collaboration du public mais insistent qu’il n'y a aucune place au relâchement compte-tenu de la gravité de la situation.

Parmi les autres nouvelles encourageantes, l’on note que les éclosions dans les résidences privées Saint-Joseph et les Terrasses de la Fonderie seront bientôt éradiquées, et qu'on ne rapporte que deux nouveaux cas chez les employés des cinq unités en éclosion du centre d'hébergement Frederick-George-Heriot.