/finance/homepage

Le marché immobilier en ébullition à Trois-Rivières

Très loin de nuire, la pandémie a pour effet de fortement stimuler le marché immobilier de Trois-Rivières.

Le prix des maisons connaît une hausse notable. Dans son dernier bilan, Royal LePage rapporte une appréciation de 10,8 % des propriétés au cours du dernier trimestre de 2020. La valeur moyenne atteint les 220 428 $. Les ventes se sont accrues de 9,6 %.

On se retrouve soudainement dans un marché de vendeurs. Des acheteurs n'hésitent pas à surenchérir pour mettre la main sur une propriété. Les offres peuvent dépasser de 25 000 $ à 50 000 $ le prix demandé.

«Une maison très bien positionnée va avoir cinq ou six visites, mais là c'est souvent sept, huit ou dix par jour pendant deux ou trois jours. C'est au point où des propriétaires disent "là ça va faire"», a indiqué vendredi Martin Leblanc de Royal LePage.

Les courtiers immobiliers suggèrent d'ailleurs aux clients qui visitent de se munir d'une préautorisation hypothécaire en cas de transaction rapide. Certains sont prêts à acheter sans même faire inspecter la maison.

Plus de mises en chantier

La Ville de Trois-Rivières rapporte de son côté que les mises en chantier résidentielles ont connu une importante croissance de 20 % en 2020. Elle s'attend à ce que cet élan se poursuive en 2021.

On observe ainsi que beaucoup de chantiers demeurent actifs en janvier, un mois normalement beaucoup moins occupé. Au moins deux nouveaux s'ouvriront sur le site Trois-Rivières sur Saint-Laurent; un centre dédié aux services de proximité et une tour à condos de huit étages avec 48 unités, dont 17 ont déjà trouvé preneurs.

«Les plans sont déjà faits. On est en soumission et ça va commencer fin février, début mars», a dit Hugo Gaillardetz du promoteur l'Adresse sur le fleuve.