/regional/saguenay

Les pêcheurs pourront demeurer sur la glace après le couvre-feu

Les amateurs de pêche blanche pourront désormais demeurer sur la glace entre 20 et 5 h pour pêcher, après une décision commune entre la santé et sécurité publique. Les pêcheurs devront toutefois rester à l'intérieur de leur cabane.

Vendredi matin, au Lac-Kénogami, à Saguenay, les amateurs de pêche blanche étaient installés pour la journée. Ils étaient heureux d’apprendre qu'ils pourront désormais y passer la nuit.

«On embarquait là-dessus en sachant qu'il fallait quitter pour 19 h. C'est parfait, on va pouvoir en profiter comme il faut. Il nous reste que ça, la pêche», s’est réjoui un pêcheur rencontré sur le Lac-Kénogami vendredi matin.

Mais attention, des restrictions s'appliquent, les mêmes que celles touchant les domiciles. Une seule famille par cabane, pas de visite permise durant le couvre-feu et pas de flânage.

«Les gens qui vont décider d'aller sur l'eau, c'est de 20 h jusqu'à 5 h le matin. Ils ne pourront pas se promener partout, ils doivent rester dans la cabane pour toute la nuit», a précisé le directeur général de Contact Nature, Marc-André Galbrand.

Seuls les pêcheurs qui ont une cabane bien équipée pourront y passer la nuit. Les abris temporaires ou les tentes seront interdits.

Même si la pêche aux poissons de fond n'est pas commencée à La Baie, la nouvelle a rendu les pêcheurs très heureux.

«Moi, dormir dans ma cabane, je ne vis que pour ça. J'ai une petite maison qui va sur l'eau», a expliqué le responsable des bénévoles pour la pêche blanche dans l'arrondissement de La Baie, Marc Boily.

Cette permission vient toutefois avec son lot de responsabilités.

«Il faut vraiment que les gens respectent les mesures parce que c'est un privilège. Les policiers vont être aux alentours et ils vont surveiller», a indiqué le président de l'organisme Promotion Pêche, Rémi Aubin.

Il croit d'ailleurs que plusieurs pêcheurs seront au rendez-vous.