/news/currentevents

Mort atroce à Laval: La mère de la fillette de 7 ans formellement accusée

La mère de la fillette de 7 ans, qui aurait subi des sévices corporels causant son décès, a été arrêtée par la police de Laval. Elle est formellement accusée de négligence criminelle et de voie de fait.

La Lavalloise a comparu vendredi après-midi vers 14h30 par visioconférence. Elle demeure détenue puisqu'il y avait objection quant à sa remise en liberté. Une enquête à cet effet est prévue pour lundi.

• À lire aussi: Mort d'une fillette de 7 ans: la police demande l'aide du public

• À lire aussi: Drame de Laval: la Commission des droits de la personne enquête

• À lire aussi: Mort atroce à Laval: la fillette avait été rencontrée par la DPJ

• À lire aussi: Mort atroce d'une fillette de 7 ans à Laval

Un interprète présent au quartier général de la police de Laval où est détenue la mère de famille d’origine afghane qui parle le dari.

En ce qui a trait à l’accusation de négligence criminelle causant la mort, les faits reprochés se seraient produits entre le 3 décembre 2020 et le 3 janvier 2021, à Laval.

En plus de l’accusation de négligence criminelle cause la mort, la femme est accusée de voie de fait.

En lien avec l’accusation de voie de fait, les faits reprochés se seraient produits entre le 1er juin 2020 et le 3 janvier dernier.

Une partie de la preuve sera acheminée à la défense qui va en prendre connaissance.

La police de Laval a aussi fait savoir à TVA Nouvelles qu’il n’y a pas d’autres arrestations en lien avec ce crime.

Brûlures et ecchymoses  

La petite fille a été découverte vers 14h30, le dimanche 3 janvier dernier, dans la résidence familiale de la rue Le Boutillier dans le quartier Chomedey à Laval.

L'enfant portait des marques de brûlures sur 80% de son corps et de nombreuses ecchymoses lorsqu’elle a été trouvée par les secours appelés sur place.

La fillette était en arrêt cardiorespiratoire. Son décès a été constaté au centre hospitalier.

Six témoins avaient été rencontrés par les policiers relativement à ce triste dossier.