/regional/quebec

Des skieurs mécontents à Québec

Les skieurs qui souhaitaient dévaler les pentes dans la région de Québec se sont butés à un mur, samedi. Deux stations de ski les refuseront même s’ils possèdent des abonnements de saison.

Les centres de Stoneham et du Mont-Sainte-Anne sont saturés de réservations, étant donné la forte demande en ce week-end de bordée, première de l’année.

La veille, les deux sites ont lancé le portail web «La Passe» pour permettre aux détenteurs d’un laissez-passer annuel de garantir leurs places pour le ski de soirée. Or, la plateforme a été prise d’assaut et s’est mise en panne. 

Une fois le bogue corrigé, toutes les places disponibles s’étaient déjà envolées. Une situation qui a suscité plus de 1000 commentaires sur la page du compte Facebook des deux centres de ski.

Plusieurs clients mécontents demandent maintenant d’être remboursés à la suite de cet imbroglio, qui fait jaser dans la région.

«Pour les abonnés qui voulaient venir ce soir, c’est sûr que ce serait bien de les rembourser ou une compensation pour leur dire qu’on ne les a pas oubliés», croit un skieur rencontré par TVA Nouvelles à Stoneham.

«C’est sur que c’est vraiment plate, ajoute une autre personne interrogée. On est confiné et c’est une belle chose dont on peut profiter, le snowboard. De ne pas pouvoir venir le soir, c’est vraiment plate.»

Une autre adepte du sport croit qu’il faut s’armer de patience.

«C’est sur que c’est moche, mais je me dis qu’il faut demeurer optimiste. Il y aura d’autres soirées pour en faire. Ce n’est pas la dernière», a-t-elle indiqué. 

La saison n’est peut-être pas terminée, bien au contraire, mais d’autres frustrations sont à prévoir pour les amateurs de ski, puisque les problèmes techniques perturbaient toujours le portail de réservation «La Passe», samedi après-midi.

Les responsables de l’organisation des deux centres de ski ont indiqué à TVA Nouvelles qu’ils travaillent «activement» à résoudre le pépin. Il sera impossible de réserver pour la semaine entretemps.

Le lancement de la «La Passe» se voulait une initiative pour répondre aux exigences de la santé publique et ménager l’achalandage.

D’après les informations de Raphaël Beaumont-Drouin, TVA Québec.