/news/coronavirus

Sondage: de plus en plus de Canadiens veulent se faire vacciner

Les fausses nouvelles à propos des vaccins ont beau proliférer sur les réseaux sociaux, elles ne semblent pas atteindre l’opinion publique. Au contraire: de plus en plus de Canadiens se disent prêts à être vaccinés contre la COVID-19, indique un récent sondage.

• À lire aussi: Le Québec passe la barre des 9000 décès

Dans ce coup de sonde mené par la firme Ipsos pour le compte de Global News, 74 % des répondants affirment qu’ils consentiront à recevoir le vaccin «sans hésitation» lorsque viendra leur tour.

C’est 20 % de plus qu’en novembre dernier, a noté la maison de sondage.

Selon cette nouvelle enquête d’opinion, une large majorité de Canadiens (64 %) est même pour la vaccination obligatoire, une possibilité qui a toutefois été écartée pour l’instant par les gouvernements.

Le fort taux d’approbation pour le vaccin ne surprend guère, quand on sait que 80 % des Canadiens sont d’avis que cette découverte scientifique est efficace et limitera la propagation du virus.

Rappelons que traditionnellement, les spécialistes estiment à 70 % la proportion de la population qui doit être inoculée pour qu’un vaccin atteigne son objectif. Compte tenu de la vitesse de propagation de la COVID-19, il se pourrait cependant qu’une plus grande part doive être vaccinée pour que l’immunité collective soit atteinte.

Loin du compte

Pour l’heure, un peu moins de 500 000 Canadiens ont reçu au moins la première dose de l’un des deux vaccins approuvés au pays.

Le gouvernement fédéral prévoit distribuer 20 millions de doses supplémentaires du vaccin de Pfizer d’ici la fin de l’année.

Même quand ils y auront accès, 12 % des Canadiens affirment qu’ils refuseront de se faire vacciner, toujours selon le dernier coup de sonde de Ipsos.

Ce sondage révèle par ailleurs que les femmes sont plus promptes que les hommes à vouloir se faire vacciner, idem pour les personnes âgées de 55 ans et plus par rapport aux plus jeunes.