/news/world

De nouvelles images montrent l'assaut du Capitole depuis l'intérieur

De nouvelles images captées par un journaliste du New Yorker qui a suivi les émeutiers à l’intérieur du Capitole offrent un nouvel éclairage sur le déroulement de l’assaut et les motivations des manifestants.

• À lire aussi: Violences: la FCC met en garde les radicaux voulant communiquer par radio

Le journaliste Luke Mogelson, qui s’intéresse depuis plusieurs mois aux différents groupes radicaux des États-Unis, était à Washington afin d’assister au discours de Donald Trump lors du rassemblement visant à dénoncer les résultats de l’élection présidentielle.

Lorsque les manifestants ont pris d’assaut le Capitole, Mogelson les a suivis, téléphone en main. 

Il a ainsi assisté à leur entrée à l’intérieur du bâtiment et leur confrontation avec les quelques policiers du Capitole.

«Vous n’êtes pas assez. Nous sommes environ un million dehors et nous écoutons Trump, votre patron», peut-on entendre l’un des manifestants dire à un agent forcé de leur ouvrir la voie.

Le journaliste a également capté en images un émeutier crier «Where the fuck is Nancy?» («Mais où est Nancy?»), en référence à Nancy Pelosi, la leader de la majorité démocrate à la Chambre des représentants. Cet extrait laisse croire que les manifestants s’attendaient à trouver les élus dans les différentes pièces du Capitole.

À l’intérieur du Sénat, on peut voir de nombreux pro-Trump feuilleter les documents des élus à la recherche d’éléments incriminants.

«Il doit y avoir quelque chose là-dedans que l’on peut utiliser contre ces enfoirés», peut-on entendre l’un d’entre eux dire, pendant que les manifestants s’affairent à prendre en photo des documents dans les bureaux des sénateurs et sénatrices.

Toujours au Sénat, on peut apercevoir Jacob Anthony Chansley, alias Jake Angeli, le désormais célèbre complotiste torse nu coiffé de cornes de bison, rédiger une note au vice-président Mike Pence, qu’il qualifie de «traître».

«Ce n’est qu’une question de temps, justice sera rendue», peut-on y lire.

Les autorités judiciaires américaines ont indiqué plus tôt cette semaine avoir déjà identifié 170 suspects des violences au Capitole. Elles anticipent des «centaines» d'inculpations sur les mois à venir, dont certaines pour «sédition».

Ces nouvelles images permettront certainement d’identifier plusieurs autres participants à l’assaut.

Dans la même catégorie