/news/world

Pénurie de gilets pare-balles et de masques à gaz après les émeutes aux États-Unis

Les Américains ont dévalisé les magasins d’équipements défensifs après plusieurs mois de protestations et d’émeutes dans le pays, entraînant une rupture de stock alors que la demande continue d’exploser à la veille de l’investiture de Joe Biden. 

• À lire aussi: Un homme lourdement armé arrêté près du Capitole

• À lire aussi: Biden promet une série de décrets dès le jour 1 de son règne

Étagères vides et liste d’attente... les gilets pare-balles, masques à gaz et casques balistiques sont devenus rares à trouver, et encore plus depuis les événements du 6 janvier dernier, a rapporté vendredi le Los Angeles Times.

«La demande a de nouveau augmenté après l’émeute au Capitole», a ainsi expliqué au quotidien californien Michael Wilson, directeur de la boutique Security Pro USA à Los Angeles. «Cela s’ajoutait à une pénurie déjà existante.»

Certains détaillants d’équipements défensifs ont vu leurs ventes multiplier par cinq au cours de l’année passée.

Et la clientèle pour ce matériel de protection a fortement changé, comprenant désormais des législateurs étatiques et fédéraux, des organismes d’application de la loi, des journalistes ou encore des citoyens inquiets.

«Ce sont des gens qui n’avaient jamais vraiment pensé à ce genre de choses auparavant [...], mais les événements de 2020 ont eu cet effet cumulatif», a affirmé en entrevue avec le média Roman Zrazhevskiy, propriétaire du magasin Mira Safety au Texas.

Cette pénurie arrive alors que le FBI avait lancé un avertissement concernant des affrontements potentiellement violents de groupes d’extrême droite dans les capitales des États cette fin de semaine.