/news/tele

«Star Académie» : un alléchant avant-goût

PHOTO COURTOISIE/Geneviève Charbonneau

Le premier «Camp de sélection» de «Star Académie» a été la mise en bouche parfaite à la grande aventure qui attend académiciens et téléspectateurs cet hiver, déjà marquée par le talent, la passion et la soif d’apprendre. De quoi donner le goût de retourner sur les bancs d’école!

L’œil brillant, les 60 talents retenus aux auditions de l’automne dernier ont vécu sous nos yeux, dimanche soir, à TVA, une journée riche en apprentissages.

Celle-ci a été filmée avant les Fêtes dans les locaux de la troupe Les 7 Doigts, à Montréal, et condensée en un épisode d’une heure donnant parfaitement le ton à ce «Star Académie» à la sauce 2021 : sobre, moderne, axé sur la création et ponctué de jolis moments d’émotion.

Aux premières minutes, l’animateur Patrice Michaud, très relax sur son tapis bleu, a adopté l’attitude du grand frère accompagnateur devant les participants, bien distanciés comme il se doit dans leurs estrades, leur sac bleu à l’effigie de «Star Académie» à la main. Les écouter et répondre à leurs questions, voilà son rôle, a-t-il statué.

Vraie école     

«Star Académie» s’inscrit, cette année, dans la démarche d’une véritable école, avec des instituteurs pleinement investis dans leur mission... et très francs dans leurs commentaires.

Gregory Charles a amené ses élèves à coordonner leurs vocalises et leurs mouvements en marchant sur place. Impressionné par certains, il a néanmoins reconnu que les jeunes n’étaient «peut-être pas tous à la bonne place».

Dans la séance d’interprétation dispensée par Lara Fabian et la coach vocale Marie-Ève Riverin, nos apprentis devaient s’approprier un air parmi «Tenir debout», de David Portelance, «On brûlera», de Pomme, «Nous après nous», des Sœurs Boulay et «Je pars à l’autre bout du monde», de Paul Daraîche.

L’occasion pour l’un de se remémorer, en larmes, sa grand-maman décédée, et pour un autre, de mentionner son passé de consommateur.

L’intéressante activité proposée par Ariane Moffatt et son complice, Luis Clavis, a permis de cerner l’âme des futurs académiciens, qui devaient improviser paroles ou onomatopées sur une bande instrumentale et créer une chanson en petites bandes, sur le thème de la victoire et de la défaite. Une bonne manière, a précisé Moffatt, de tester leur capacité à travailler en équipe, à jouer d’audace et de dévoiler leurs vraies couleurs. Les langues se sont déliées et les éclats de rire ont été nombreux.

Diversité     

On en a assez vu et entendu pour constater qu’il y en aura pour tous les goûts cette saison, tant au niveau des «looks» que des styles musicaux. Les voix à la Charlotte Cardin côtoient les rappeurs capables d’improviser à brûle-pourpoint et autres timbres puissants.

Shayan Heidari, un Iranien de 20 ans, de Montréal, souhaite perfectionner son français, tandis que Zara Sargsyan, du haut de ses 16 ans, maintient n’avoir peur de rien, une déclaration confirmée plus tard par Gregory Charles.

«Ce qui me séduit aujourd’hui de tous ces jeunes, c’est la diversité. J’ai vu vraiment des individus qui ne veulent pas juste être célèbres. Et ça, pour une académie, c’est fondamental», a d’ailleurs lancé la directrice Lara Fabian.

Choix difficile     

Le jeu étant ce qu’il est, 30 aspirants ont dû plier bagage au terme de la première ronde du «Camp de sélection» et n’ont pu poursuivre le stage le lendemain.

Le producteur Jean-Philippe Dion, Lara Fabian, Gregory Charles et Ariane Moffatt, chargés de délibérer en fin de journée, ont répété à quel point l’élimination était difficile.

Or, les concurrents écartés semblaient tous sereins et sont partis la tête haute, sourire aux lèvres.

Le deuxième «Camp de sélection» de «Star Académie» sera diffusé dimanche prochain, le 24 janvier, à 18 h 59, à TVA.

Quatre candidats à surveiller     

Sofia Duhaime – 18 ans – Gatineau

La souriante Sofia est «un beau cœur», selon Lara Fabian. La jeune adulte a été

désarmante de candeur et d’authenticité lors de l’atelier de Gregory Charles – où elle a été la première à pousser la note devant les autres –, quand ce dernier lui a signalé que sa nervosité affectait son rendement. L’honnêteté du maître lui a fait l’effet d’un «coup dans la face», mais elle a dit avoir apprécié sa franchise. «Me faire dire ce que je fais mal, c’est ça que je cherche, aujourd’hui», a-t-elle avancé.

Meghan Oak – 23 ans – Coteau-du-Lac

Meghan fait de la musique professionnellement depuis quelques années et a même déjà un mini-album à son nom, «Étrangère». Elle s’est inscrite à «Star Académie» pour, dit-elle, «sortir de [sa] tête» et ressentir son art davantage dans son cœur et ses «feelings». Son expérience lui donnera-t-elle une longueur d’avance?

William Cloutier – 25 ans – Victoriaville

On a beaucoup vu William lors de ce premier «Camp de sélection». Patrice Michaud a même téléphoné à sa conjointe, Sarah, pour lui annoncer que l’aventure se poursuit pour lui. Ex-participant de «La cour des grands» (qu’animait un certain Gregory Charles) en 2008 et de «Mixmania» en 2012, désormais jeune papa, William avoue avoir délaissé ses rêves de chanson dans les dernières années au profit de sa vie familiale. Gregory l’a qualifié de «superstar» aux habiletés vocales «de star américaine». Ses 20,9k abonnés sur Instagram le sacreront-ils favori dès le départ?

Lunou Zucchini – 25 ans – Saint-Denis-sur-Richelieu

Physiquement, la fille de Luce Dufault ne pourrait pas renier sa maman, et on déduit que la pomme n’est pas tombée loin de l’arbre côté talent, non plus. Les profs ont vanté, dimanche, la pépite d’or qui scintille déjà en Lunou. Et ce, même si la jeune femme a raconté être un brin intimidée par l’écriture de chansons lors de l’atelier de création musicale. On a déjà vu Lunou interpréter «Une sorcière comme les autres», de la regrettée Anne Sylvestre, lors de la spéciale fête des Mères d’«En direct de l’univers», en mai dernier. Sa mère Luce en avait été saisie d’émotion.

Ils poursuivent l’aventure     

Guillaume Lafond – 25 ans – Richelieu

Queenie Clément – 29 ans – Montréal

Shayan Heidari – 20 ans – Montréal

Meghan Oak – 23 ans – Coteau-du-Lac

Zara Sargsyan – 16 ans – Montréal

Lunou Zucchini – 25 ans – Saint-Denis-sur-Richelieu

Maëva Grelet – 19 ans – Saint-Jean-sur-Richelieu

Jacob Roberge – 22 ans – Lévis

Matt Moln – 21 ans – Lévis

William Cloutier – 25 ans – Victoriaville

Charles Kamoun – 27 ans – Québec

Joey Michael – 23 ans – Alma

Annabel Oreste – 19 ans – Laval

Rosalie Ayotte – 20 ans – Saint-Tite

Sofia Duhaime – 18 ans – Gatineau

Dashny Jules – 20 ans – Montréal

Jullian Thomasz – 26 ans – Saint-Eustache

Olivier Faubert – 28 ans – Montréal

Frédérique Beaulieu – 25 ans – Trois-Rivières

Camille Giguère-Laroche – 20 ans – Repentigny

Laurie Déchène – 19 ans – Québec

Vincent Julien – 22 ans – Alma

Antoine Poireau – 19 ans – Montréal

Frédéric Dionne – 24 ans – Saint-Joseph-du-Lac

Ariane Béliveau – 21 ans – Saint-Alphonse-de-Granby

Jany Provost – 25 ans – Saint-Roch-de-Richelieu

Benjamin Gendron – 19 ans – Trois-Rivières

Jennifer-Lee Dupuy – 28 ans – Montréal

Allyson Pétrin – 25 ans – Drummondville

Jordan Labrecque – 28 ans – Montréal