/regional/montreal/montreal

Apparence de profilage racial: détenu par les policiers pour avoir porté un manteau rouge North Face

Des policiers montréalais ont été filmés en train de détenir un homme hispanophone parce qu'il portait un manteau rouge North Face du même modèle qu'un manteau qui aurait été déclaré comme volé. L'intervention, qui a des allures de profilage racial, a été mise en ligne sur les réseaux sociaux, où les critiques ont rapidement fusé.

Dans la vidéo tournée dimanche après-midi, on voit Andy Basora se faire interpeler par des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) alors qu'il se trouve sur le perron de sa résidence. Un agent, qui ne porte pas de masque, lui demande d'approcher vers lui et de collaborer, puis M. Basora lui demande pour quelle raison il doit collaborer.

«Tu portes un manteau qu'il y a quelqu'un qui s'est fait voler un manteau comme toi», répond le policier en le prenant par le bras avant de l'emmener vers le véhicule de police, où il le questionne avec une collègue.

M. Basora n'a pas reçu de contravention et n'a pas été arrêté, mais il a été détenu à des fins d'enquête près de la voiture des policiers le temps de son questionnement. Des démarches sont entamées devant la Commission des droits de la personne. M. Basora sera représenté par Me Fernando Belton et supporté par la clinique juridique Saint-Michel.

Profilage racial

Pour l'avocate Nada Boumeftah, qui a pris le dossier, il s’agit exactement d’un cas de profilage racial où un individu a été interpellé en fonction de sa couleur de peau ou de son origine ethnique. Elle précise que les policiers n’auraient donné aucune justification d’immédiateté ou de proximité temporelle sur le vol du manteau pour justifier la détention de M. Bassora, d’où la présence selon elle de profilage racial, alors qu’il aurait été suivi jusqu'à sa résidence de Villeray par les policiers.

«C’est un manteau très commun chez les jeunes et la question qu’on se pose fondamentalement c’est si un jeune blanc portait le même, aurait-il été interpellé?» soulève-t-elle.

«Il avait la clé à la porte [de sa résidence] et la policière l’a approché pour lui parler», a indiqué l’avocate, qui relève aussi le choix questionnable de l'agent de ne pas porter de masque pendant l'intervention. 

L'avocate précise que l'attitude du jeune homme a été exemplaire, alors qu'il a coopéré au bon moment avec les policiers, les suivant jusqu'à la voiture de police.

M. Basora a publié la vidéo sur son compte Instagram @svcre.vndy, où elle a récolté plus de 16 000 mentions J'aime et plus de 1500 commentaires de soutien.

Pour prouver à quel point il s'agit d'un manteau commun, plusieurs personnes lui ont envoyé des stories d'eux en train de porter le même manteau.

Police à la recherche d'un suspect

De son côté, le SPVM se défend d'avoir commis du profilage racial. «Cette intervention fait suite à un vol qualifié très violent survenu le 19 décembre, au cours duquel le suspect a aspergé la victime de poivre de cayenne pour lui voler son manteau d’hiver, soit un manteau rouge avec épaules noires de marque North Face. [...] Ne voulant pas que l’homme prenne la fuite, le policier est sorti rapidement de l’autopatrouille, et ce, sans son masque», ont-ils soutenu, même si le vol qualifié était survenu un mois plus tôt. 

Le relationniste pour le SPVM, Manuel Couture, a précisé que le policier sera «rencontré par son supérieur» au sujet du masque, précisant qu'il était «en train de boire son café» et a dû sortir rapidement, ce pourquoi il ne portait pas son masque.