/news/law

La mère de la fillette de Laval remise en liberté

La mère de Laval qui aurait infligé des sévices corporels à sa fille de 7 ans et accusée de négligence criminelle ayant causé sa mort a obtenu sa libération sous caution pour la suite des procédures, lundi midi.  

• À lire aussi: Mort atroce à Laval: La mère de la fillette de 7 ans formellement accusée

• À lire aussi: Mort d'une fillette de 7 ans: la police demande l'aide du public

• À lire aussi: Drame de Laval: la Commission des droits de la personne enquête

Il lui sera aussi interdit de communiquer de quelconque manière avec plusieurs individus de son entourage. Elle devra aussi s'engager pour un montant de 1000$.

Elle a été arrêtée vendredi dernier en matinée par la police de Laval et fait face à deux chefs d’accusation, soit négligence criminelle causant la mort et voies de fait sur la victime. 

La négligence criminelle se serait produite « entre le 30 décembre 2020 et le 3 janvier 2021 », soit la date du décès, indique l’acte de dénonciation.

Selon nos informations, la jeune victime aurait été trouvée par les secours dans un état lamentable, avec le corps couvert en majorité de brûlures dues à de l’eau bouillante, des ecchymoses et un bras cassé.

La période pendant laquelle se seraient produites les voies de fait serait « entre le 1er juin 2020 et le 3 janvier ». On peut donc présumer que la petite fille a été victime de sévices corporelles par sa propre maman durant des mois.

Elle sera de retour au tribunal le 12 avril prochain. 

Dans la même catégorie