/finance/homepage

Production de scandium à Sorel-Tracy: réactions mitigées sur la Côte-Nord

Les réactions sont mitigées sur la Côte-Nord à la suite de l’annonce du projet de production de scandium aux installations de RioTinto Fer et Titane, à Sorel-Tracy. Si la consolidation des emplois à la mine de Havre-Saint-Pierre est saluée, des élus constatent avec déception l’absence d’investissements de la compagnie minière sur la Côte-Nord.

• À lire aussi: Rio Tinto se lance dans la production d’oxyde de scandium à Sorel-Tracy

«Je ne vous cacherai pas que j’ai été un peu déçu», a lancé le maire de Havre-Saint-Pierre, Pierre Cormier. L’homme qui a travaillé pendant 31 ans pour la compagnie minière déplore le peu d’attention portée aux élus et travailleurs nord-côtiers lors de l’annonce du projet le 14 janvier.

RioTinto Fer et Titane construit une usine de 9 millions de dollars pour produire 3 tonnes d’oxyde de scandium par année. Le procédé utilise les sous-produits issus de la production de dioxyde de titane. Celui-ci est produit à Sorel-Tracy à partir du minerai de la mine Tio située à Havre-Saint-Pierre. Le projet n’entrainera pas de hausse de l'extraction de minerai à la mine.

Si Pierre Cormier se réjouit de la diversification des activités de RioTinto et de la consolidation des 250 emplois dans sa municipalité, il déplore qu’après 70 ans d’exploitation de la mine, la transformation du minerai soit toujours absente de sa région.

«Ça devrait aussi être dans la vision de RioTinto de développer davantage Havre-Saint-Pierre pour minimiser ses coûts et être plus proactif au niveau international», a affirmé le maire, en soulignant que sa municipalité possède les services et infrastructures nécessaires pour développer des projets de transformation.

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, estime aussi que Havre-Saint-Pierre mérite plus d’attention de la part de RioTinto.

«De nouveaux projets de transformation pourraient se faire à Havre-Saint-Pierre. On a un port en eaux profondes, un chemin de fer. On a toutes les infrastructures pour permettre à RioTinto de penser, dans ses développements, à Havre-Saint-Pierre», a expliqué Lorraine Richard.

Bien qu’elle n’engendre pas de retombées sur la Côte-Nord, la production de scandium à Sorel-Tracy représente quand même une nouvelle rassurante, surtout qu’une incertitude a longtemps flotté au sujet l’avenir de la mine de Havre-Saint-Pierre.

«Ça vient sécuriser minimalement les emplois au Havre et les 30 semaines de production annuellement», a indiqué le coordonnateur du Syndicat des Métallos, Nicolas Lapierre.

La durée de vie de la mine de RioTinto Fer et Titane de Havre-Saint-Pierre est actuellement estimée à une trentaine d’années.