/regional/quebec/quebec

Tramway: aucune décision gouvernementale avant l’élection municipale, réclame Gosselin

Photo d'archives, Didier Debusschère

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21, demande au premier ministre Legault d’attendre l’élection municipale de novembre avant de prendre des décisions quant au réseau structurant de transport en commun de la ville de Québec. 

• À lire aussi: Régis Labeaume sollicitera-t-il un cinquième mandat?

«Je m’attendrais, Monsieur le premier ministre, que rien ne soit précipité dans ce dossier si important et que dans les prochaines semaines ou prochains mois, tous les partis politiques municipaux puissent présenter clairement à la population leur vision du transport collectif pour les prochaines décennies», écrit le chef de l’opposition à l’hôtel de ville de Québec dans une lettre expédiée vendredi. 

Affirmant que «la population de Québec n’a jamais pu se positionner clairement sur l’avenir qu’elle souhaite pour le transport en commun à Québec», M. Gosselin ajoute qu'il ressent un certain «malaise à ce que [le] gouvernement s’entende rapidement sur la forme d’un projet de transport collectif au terme de discussions à huis clos avec la mairie de Québec, sans obtenir l’approbation de la population». 

«Grandement préoccupant»

Le chef de Québec 21 a également qualifié de «grandement préoccupant» le fait que le maire Labeaume ait affirmé, la semaine dernière, vouloir régler rapidement ce dossier pour qu’il ne constitue pas un enjeu de la future campagne électorale municipale.

«Il s’agit d’un affront sans précédent pour notre démocratie. Votre gouvernement doit dénoncer et désapprouver un tel discours pour ne pas entretenir le cynisme à l’égard de la classe politique actuelle, mais surtout, parce que le respect et la transparence doivent être des principes fondamentaux de notre société», a insisté Jean-François Gosselin qui a également transmis sa missive à la vice-première ministre, au ministre des Transports et aux députés caquistes de la région.

Labeaume et la pandémie

Lundi après-midi, en point de presse, M. Gosselin a de nouveau réitéré que l’administration Labeaume devrait faire «une pause» dans son mégaprojet. 

Alors que l’essentiel de l’actualité est dominé par la pandémie, le chef de Québec 21 estime que «le maire Labeaume profite de la crise et fait de la politique sur le dos des citoyens de Québec. Il devrait penser à leurs véritables intérêts au lieu de vouloir servir les siens». 

Interrogé quant aux propositions de Québec 21 en matière de transport en commun, M. Gosselin a promis de dévoiler «un projet performant» avant les élections du 7 novembre 2021.