/news/coronavirus

Un entrepreneur prêt à fournir 1 million de masques N95

Alors que des milliers de travailleurs de la santé au Québec veulent obtenir le droit d'utiliser des masques N95 pour se protéger de la COVID, un homme d'affaires des Laurentides est prêt à en fournir un million au gouvernement.

FMPG Fourniture médicale importe des masques de Taïwan. Jusqu’à maintenant, 700 000 masques ont été vendus au gouvernement de Terre-Neuve et 100 000 à celui de l’Ontario. Le président a tenté de rejoindre les autorités québécoises, mais en vain. 

Dans l’entrepôt de Saint-Jérôme, on retrouve 75 000 masques ainsi que de 50 000 autres dans l'entrepôt de Montréal, mais son patron assure pouvoir en distribuer une grande quantité. 

Des tests extensifs ont eu lieu avec Urgences-santé. «J’ai travaillé des mois avec eux, on a testé plusieurs masques. [...] Il a passé le test quantitatif, le fit test, il a eu des résultats de 100%», explique Pascal Gauthier.

Un appel d’offres a été réalisé et les résultats devraient être connus prochainement.

Une ordonnance de la santé publique québécoise datant de juin dernier interdit l’utilisation de ces masques pour le personnel qui se retrouve dans une chambre avec un patient COVID.

Québec solidaire et des syndicats exigent encore une fois de mieux protéger les travailleurs de la santé et demandent au ministre de revoir cette directive. Les gouvernements ontariens et manitobains ont d’ailleurs autorisé leur utilisation. 

«Des gens sur la ligne de front contre le virus réclament d’avoir le droit de porter des N95. On sait qu’au gouvernement on manque de N95, notre réserve de masques est à peu près à moitié vide, et au même moment, il y a un entrepôt au Québec, où il y a plein de masques qui ne servent à rien», lance Gabriel Nadeau-Dubois. 

Dans une lettre, la FIQ demande encore une fois au ministre Christian Dubé de revoir sa stratégie et recommander le port du masque N95 ou une mesure supérieure pour tous les travailleurs de la santé qui en ont besoin, pour se protéger des aérosols et de la COVID.

«Santé Canada vient de le faire, l'Ontario le fait, le Manitoba le fait, il n'y a aucune raison que le Québec ne le fasse pas», lance Linda Lapointe, vice-présidente santé et sécurité au travail à la FIQ. 

«Depuis le début de la pandémie, ce sont plus de 20 000 employés qui sont infectés au Québec, donc je crois que c'est au gouvernement de prendre ça un peu au sérieux», affirme Robert Lagueux, président des employés du CUSM-CNS. 

L'attaché de presse du ministre de la Santé répond que pour l’instant, rien ne va changer. 

En date du 11 janvier, l’inventaire dans les établissements se chiffrait à 2 456 709, l’inventaire en réserve à 3 231 017 pour un total de 5 687 726 masques. Le gouvernement estime que 20 000 masques N95 sont utilisés chaque jour.