/regional/saguenay

Un nouveau centre interdisciplinaire de simulations en santé au Cégep de Chicoutimi

Le Cégep de Chicoutimi a inauguré, lundi, son centre interdisciplinaire de simulations en santé aménagé au coût de 2,3 millions $.

Avec son nouvel équipement à la fine pointe de la technologie, le cégep se classe parmi les établissements scolaires les mieux équipés dans ce domaine à travers la province.

À l'occasion de l'inauguration du centre, des étudiants en soins infirmiers ont effectué une simulation d'intervention pour un arrêt cardiorespiratoire lundi matin qui s'est avérée aussi réaliste que possible.

Des professeurs, installés de l'autre côté d'une baie vitrée, font parler le mannequin, transmettent et transmettent leurs consignes aux étudiants par le biais d'un écouteur ou évaluent leurs réactions devant une situation.

Selon des étudiants du programme, ce mode d'apprentissage est beaucoup plus formateur puisque la pression est déjà grande dans la salle de cours. Une fois sur le terrain, ils sont moins angoissés.

En plus d'une salle d'urgence, un bloc opératoire a aussi été aménagé. Il sert de formation pour plusieurs professions à la fois.

«On vise beaucoup des interventions qui seront interdisciplinaires. Par exemple, une étudiante en inhalothérapie pourrait intervenir avec quelqu'un en soins auprès d'un même patient pour les faire travailler en équipe», a expliqué le directeur des études du Cégep de Chicoutimi, Christian Tremblay.

La dernière salle représente un milieu de vie. L'aménagement d'un escalier, d'une salle de bain et d'une salle à manger permet de simuler plusieurs types d'accidents différents qui pourraient survenir, par exemple, dans un milieu de vie pour aînés.

Les simulations sont très réalistes et peuvent remplacer les stages que les étudiants n'auront peut-être pas l'occasion de réaliser dans le contexte actuel de pandémie.

«Les ordres [professionnels] régionaux ont autorisé que les expériences d'interventions en simulation soient considérées comme des stages. On prend les mêmes situations que dans un milieu hospitalier pour pouvoir les présenter aux étudiants pour être certain qu'ils aient les mêmes connaissances que sur un lieu de stage», a détaillé la responsable du centre interdisciplinaire de simulations en santé, Isabelle Bouchard.

Dans la même catégorie